Vous êtes ici : Le monde de la tortue, voici le plus gros site sur les tortues. » Fiches » La fiche sur la tortue : Testudo graeca

La fiche sur la tortue : Testudo graeca

Description de la tortue mauresque

Le problème se pose pour une fiche générale de la Testudo graeca car il existe un très grand nombre de sous espèces, cependant chacune de ces sous espèces exceptée la soussensis comporte un éperon sur chaque cuisse arrière et pas de griffes au bout de la queue. Une écaille supracaudale simple et un plastron semi amovible excepté chez la sous espèce Testudo graeca soussensis.

graecagreaca

Eperon sur une cuisse arrière.
Ecaille supracaudale simple.

Les différentes sous espèces avec leurs aires de répartitions (selon le manouria n°22) et quelques notes importantes :

- Testudo graeca anamurensis

- Testudo graeca antakyensis

- Testudo graeca armeniaca

- Testudo graeca cyrenaica

- Testudo graeca floweri

- Testudo graeca graeca

- Testudo graeca nabeulensis

- Testudo graeca nikolskii

- Testudo graeca pallasi

- Testudo graeca perses

- Testudo graeca soussensis

- Testudo graeca terrestris

- Testudo graeca zarudnyi

Mode de vie de Testudo graeca

Cette tortue occupe des territoires secs et chauds, à végétation souvent rare. Elle n’hiberne pas généralement pas dans son milieu naturel (mais possède l’instinct d’hibernation quand elles sont déportées). On remarque que, comme beaucoup d’autres Testudo, elle estive durant une période indéterminée vers début août pour se protéger des gros pics de chaleur. Malgré cela, ces tortues résistent très bien à la sècheresse, et dans les pays ou elles sont importées illégalement, elles souffrent énormément de l’humidité qui développe généralement des rhinites très souvent mortelles.

Protection de la tortue grecque

Testudo graeca est placée dans le livre rouge de l’IUCN et en annexe 2 de la Convention de Washington.

Testudo graeca anamurensis

Weissinger, 1987

graeca anamurensis graeca anamurensis

Description brève

- Carapace en forme allongée
– Dossière étroite et trapézoïdale
– 26 cm de long a la taille adulte

Aire de répartitionanamurensis

On la retrouve le long de la côte sud ouest de la Turquie. Selon Perälä, cette tortue préfère les plages sableuses.

Activité

- Début du printemps
– Elle fuit les périodes journalières de grosses chaleurs

Ponte

-15 à 19 oeufs en trois pontes
– Incubation entre 53 et 83 jours

graeca anamurensis

Testudo greaca antakyensis

Perälä, 1996

graeca antakyensis

Description brève

-Taille plutôt petite, 12 à 15 cm pour les mâles, 14 à 16 cm pour les femelles.
-Les écailles marginales ne sont pas évasées.

Aire de répartitiongraeca antakyensis

Cette espèce se retrouve en Syrie, au Liban, en Jordanie ainsi qu’en Israël. Cependant son aire de répartition n’est pas encore très bien délimitée.

Elles fréquentent les champs cultivés et irrigués, les cultures de vignes et les potagers.

Activité

Cette tortue est active toute la période entre Mars et Octobre dans son milieu naturel.

Ponte

- Deux pontes par année
– En moyenne 3 à 4 oeufs par ponte
– La durée d’incubation est de 64 à 90 jours.

Testudo graeca armeniaca

Chkhikvadze & Bakradze, 1991

graeca armeniacagraeca armeniaca

Description brève

- Carapace très arrondie
– Plastron n’ayant pas de partie mobile contrairement aux autres sous espèces de graeca
– Taille adulte allant de 20 à 25 cm

Distributiongraeca armeniaca

Cette tortue se retrouve en Arménie, en Iran à la frontière de la Turquie ainsi qu’en Azerbaïdjan.

Cette tortue affectionne les fôrets arides de genévriers ainsi que les zones irriguées et cultivées.

Activité

Au printemps cette tortue est active seulement durant l’après midi.
Durant la période de l’été on la retrouve active seulement durant la matinée et la fin de l’aprés midi car elle fuit les grosses chaleurs

Particularité :

Cette tortue creuse énormément.

Ponte

Elle effectue en moyenne 3 pontes dans l’année pour un total de 15 à 19 oeufs pondus.

Testudo graeca cyrenaica

Pieh & Perälä, 2002

graeca cyrenaica graeca cyrenaica

Carapace d’une greaca cyrenaica Plastron d’une Testudo greaca cyrenaica

Description brève

- Petite incurvation vers le haut des marginales arrières
– Une robe de couleur unique sur sa carapace qui la rende facilement reconnaissable.
– Sous-espèce assez grosse d’env. 20 cm de taille adulte.

Distributiongraeca cyrenaica

On retrouve la graeca cyrenaica dans le nord est de la Libye, dans péninsule Cyrénaïque et autour de la ville de Tripoli.

Elle occupe des maquis un biotope constitué de maquis ouverts et steppes buissonneuses. (Schleich, 1989) . Mais elle a été aussi retrouvée dans des prés et des pâturages.

Activité

Cette tortue est active dès sa sortie d’hibernation, qui est très courte dans son milieu naturel. Durant les journées chaudes de l’été, elle se réfugie sous la végétation pour se protéger de la chaleur.

Ponte

Cette tortue effectue deux pontes dans la saison pour un total de 12 oeufs en moyenne, Mais on retrouve des pontes de plus de 8 oeufs chez certaines grosses femelles.

graeca cyrenaica

Testudo graeca floweri

Bodenheimer, 1935

graeca flowerigraeca floweri

Description brève

- Cette sous espèce de graeca est de petite taille
– Les plaques vertébrales et costales possèdent habituellement des taches ou des trais brun, sombre à noir; c’est ainsi qu’on la distingue facilement
– Taille adulte allant 12 à 13 cm

Distributiongraeca floweri

On retrouve la tortue graeca floweri au Liban ainsi qu’en Israël.

Elle occupe surtout les plaines côtières sur une bande allant de Beyrouth à Gaza. On la voit fréquemment sur les dunes sableuses ou elle se confond avec son biotope. Elle occupe aussi les terriers abandonnés des rongeurs pour pouvoir se cacher

Activité

Cette tortue est fréquemment active dès janvier dans son milieu naturel en fonction des températures et des pluies. Les accouplements s’effectuent en début et fin de saison seulement.

Ponte

Les pontes ont lieu de mai à juillet. Les femelles déposent 3 à 5 oeufs dans le nid. L’incubation dure 90 jours

Testudo graeca graeca

Linnaeus, 1758

graeca graecagraeca graeca

Description brève

- Taille ne dépassant pas les 30 cm
– Carapace bombée
– Les écailles portent une bande noire marginale sur les 3 côtés antérieurs et un point noir central

Distributiongraeca graeca

On retrouve la testudo graeca en Afrique du nord.
Sur toute la côte allant du nord-ouest du Maroc au nord-est de la Libye en passant par l’Algérie et la Tunisie.

Elle vit dans une grande variété de biotope incluant les forêts méditerranéennes, les dunes et les semis déserts.

Activité

Elle est trés active tout au long des journées dés sa sortie d’hibernation c’est-à-dire dés le début du printemps jusqu’au début de l’été. Les accouplements s’effectuent surtout durant cette période post hivernale ainsi qu’en automne.

Ponte

Les femelles se reproduisent chaque année avec une fréquence de 1 à 4 pontes (généralement 2 à 3) pour un total de 12 oeufs en moyenne annuellement. L’incubation des oeufs dure de 78 à 114 jours.

Testudo graeca nabeulensis

Highfield, 1990

Description brève

- Tortue de petite taille
– 13cm pour les mâles adultes
– 16cm pour les femelles adultes
– La carapace est de couleur jaune clair
– Elle a une tache jaune sur la tête

graeca nabeulensisgraeca nabeulensisgraeca nabeulensis

Distributiongraeca nabeulensis

On retrouve la Testudo graeca nabeulensis essentiellement sur la côte Tunisienne mais aussi sur une petite partie de la côte nord ouest de la Libye. Elle vit plutôt dans le maquis Tunisien ainsi que les zones ouvertes des forêts, les prés et les pâtures.

Activité

Ces tortues effectuent parfois des courtes hibernations dans leur milieu naturel durant lesquelles elles se cachent sous les pierres et les buissons (selon Highfield). Cette observation est critiquée par beaucoup mais malgré cela, on peut dire qu’elles ont les capacités à effectuer de courtes hibernations dans des endroits sec car elles ne supportent pas l’humidité qui est pour ces tortues, facteur de la rhinite (= rhume trés souvent fatal). Elles sont actives dés le printemps, et les mâles cherchent rapidement à s’accoupler. Les femelles pondent 2 à 3 pontes contenant chacune d’elle 3 à 6 oeufs.

Protection de cette tortue terrestre

Les populations de Testudo graeca nabeulensis diminues à cause de l’homme. A la fois à cause de son commerce illégale et de l’urbanisation grandissante, l’homme reste la cause principale de la diminution de son habitat et de sa distribution

Vidéos de la tortue mauresque

Ajouter un commentaire à cet article

14 commentaires “La fiche sur la tortue : Testudo graeca

  1. Lola la tortue :

    bonjour Simon il faudrait que tu ailles sur le site suivant :
    .
    .http://forum.cheloniophilie.com/identification-et-maintenance-des-tortues-terrestres-f35.html

  2. Lola la tortue :

    bonjour Nana les tortues Graeca n’ont pas tellement de dessins sur le plastron … je te mets un lien qui peut t’aider

    http://www.cheloniophilie.com/Fiches/Graeca.php#Nabeulensis

  3. squale :

    j ai eu la chance d aller voir les parents de mes deux petites tortues ,et ce ne sont pas des nabelensis .le doute est levé ! reste a deffinir leur espece .. melange greca _ hermann je pense . meci lola pour la piste..

  4. Lola la tortue :

    bonjour SQUALE les Nabeulensis sont des GRAECA de TUNISIE la différence est la couleur, elles sont plutôt jaunes et ont une tâche jaune sur la tête une fois adulte elles sont plus petites qu’une autre Graeca du même âge ….

  5. squale :

    bonjour a tous . comme nadia je n arrive pas a faire la difference de mes bebes grea. ou nab. trop de points commun ! pouvez vous en dire plus merci

  6. maiion turtle :

    bonjour à tous!!!!

    je m’adresse à vous car en tant que tortue seules d’autres tortues peuvent m’aider!!!!!

    voila je réupère une tortue male d’environ 6ans qui ressemble beaucoup à une tortue grecque (taches , couleur, caracrtéristiques générales) et je suis en train de lui construire un terrarium de 180X90X90cm j’ai tout le matériel pour lui faire plusieurs espaces bien distincts (lampe, lampe UV, humidité…) mais juste je coince sur le substrat à lui mettre au fond!!!!! je vais faire un coin avec de la paille, un coin ou elle aura une cabane pour se mettre au calme, un coin d’eau et un coin nourriture….pouvez vous m’aider????j’ai pensé à mettre de l’écorce de coco et de la perlite ou encore un mélange desable et de terre (mais en quelles proportions et quels type et qualité de terre???) mais je ne suis pas sure de moi et je ne voudrais pas lui faire de mal.

    merci d’avance pour vos réponses/aides/conseils pour bien accueillir cette petit bete!!!!!

  7. Lola la tortue :

    bonjour Colette tu l’as récupérée avec quelqu’un qui te la ramenée de Tunisie ? l faut que tu la mette dans un terra avec du terreau BIO une coupelle et des lampes UVA chauffante et UVB fixation du calcium dans un bout du terre à 30 cm au-dessus d’elle (chaleur 30°)

    à ‘l’autre bout ne pas mettre de lampe c’est le Point froid 20- 22) elle seréveillera lorsqu’elle sentira la chaleur et elle mangera réponds moi si tu veux que je t’aides merci

  8. lubiszewski colette :

    Je viens de récupérer une petite tortue de tunisie
    elle ne mange pas. Ne bouge plus beaucoup et à les yeux fermés.elle allait bien pendant l’été.

  9. Lola la tortue :

    bonsoir Marylenn ta tortue de Tunisie dort depuis 2 mois si elle dort laisse encore dormir ( le fait de dormir que 2 mois c’est l’espèce qui veut ça ) mais puisque la tienne dort laisse dormir surveile la 1 fois p/semaine et si tu la trouves réveiller mets la dans son terra sans allumer le 1er jour la laisser s’adapter à la T° ambiante et au bout de 3 jour rallume et donne lui à manger.. tu la baignes dans de l’eau à la T° de la pièce…

  10. Marylenn :

    Merci à vous pour votre réponse… Maintenant, cela fait donc 2 mois que ma tortue de Tunisie hiberne à la cave dans un caisson, et vous m’aviez dit si j’ai bien compris qu’il ne fallait pas que cette espèce de tortue hiberne plus longtemps… Alors que faut t’il faire maintenant ? La réveiller, la monter au chaud à la maison pour qu’elle se réveille toute seule ? Mais à quelle température et combien de temps mettra t’elle avant de se réveiller ? … Ensuite quand elle est réveillée, je dois la baigner et la remettre dans son terrarium qui possède une lampe chauffante et une pour le soleil (avant de la mettre dehors dans son enclos aux beaux jours), comme vous m’avez dit ; savez vous alors au bout de combien de temps elle va se remettre à manger ? Merci d’avance pour vos réponses à toutes mes questions, que j’attends avec impatience.

  11. Lola la tortue :

    bonjour Marylenn ta tortue vient de TUNISIE ? et oui ce n’est pas autorisé mais maintenant qu’elle est là il faut s’en occuper et c’est assez contraignant , si elle est de TUNISIE c’est une Nabeulensis: jaune avec une tache jaune sur la tête , c’est bien ça ? cette tortue là n’hiberne pas ou seulement 2 mois, elle estive , tu vas lui préparer un caisson comme pour les autres si tu la mets à la cave respecte son temps de sommeil car elle risque quand-même de s’endormir .. mais si tu la vois éveillée dans les mois prochains, pour ça il te faut aller la voir au moins 1 fois p/semaine, sans la réveiller…, et bien remonte la au chaud c.a.d. à la T° ambiante de la maison et remets la en terra mais n’allume pas tout de suite le temps qu’elle s’adapte à la nouvelle T° puis après 3 ou 4 jours tu allumes la lampe chauffante et par la suite remets à manger en principe les Nabeulensis restent en terra l’hiver et l’on éteint les lampes …

  12. Marylenn :

    une amie, sachant que j’aimais les tortues et voulant me faire plaisir m’a rapporté en mai, une tortue terrestre venant des montagnes près de Thala en Tunisie, du côté ouest de la Tunisie. Maintenant qu’elle est en France, et bien que je n’ai rien demandé, il faut que j’en prenne grand soin et je ne sais pas s’il faut la faire hiberner ? A mon avis, d’après les photos ce n’est pas une nabeulensis, mais plutôt une greaca greaca ! Est-ce possible, vu d’où elle vient ?
    Elle en ce moment dans un grand terrarium avec lampe chauffante et UV, mais a envie de dormir et mange très peu et pas tous les jours. Donnez moi votre avis s’il vous plait et dîtes moi si je dois ou non la faire hiberner, car si oui, il est encore temps… Je vis à la campagne et elle a déjà son enclos extérieur pour l’été. Mais cet hiver, que dois-je faire et que me conseillez vous s’il vous plait ? Merci d’avance.

  13. Marylenn :

    une amie, sachant que j’aimais les tortues et voulant me faire plaisir m’a rapporté en mai, une tortue terrestre venant des montagnes près de Thala en Tunisie, du côté ouest de la Tunisie. Maintenant qu’elle est en France, il faut que j’en prenne grand soin et je ne sais pas s’il faut la faire hiberner ? A mon avis, d’après les photos ce n’est pas une nabeulensis, mais plutôt une greaca greaca ! Est-ce possible, vu d’où elle vient ?
    Elle en ce moment dans un grand terrarium avec lampe chauffante et UV, mais a envie de dormir et mange très peu et pas tous les jours. Donnez moi votre avis s’il vous plait et dîtes moi si je dois ou non la faire hiberner, car si oui, il est encore temps… Je vis à la campagne et elle a déjà son enclos extérieur pour l’été. Mais cet hiver, que dois-je faire et que me conseillez vous s’il vous plait ? Merci d’avance.

  14. nadia :

    Bonjour,
    Merci pour ce super article et les jolies photos ! Par contre, pourriez vous nous dire ce qui pourrait différencier une graeca et une nabeulensis, lorsque ces tortues sont encore jeunes ? Merci à vous

Contact Webmaster

Toute utilisation du contenu du site www.cheloniophilie.com sans autorisation écrite préalable du webmaster constitue une violation du droit d'auteur.