Vous êtes ici : Le monde de la tortue, voici le plus gros site sur les tortues. » Articles » Quand les associations proposent à l’adoption des tortues

Quand les associations proposent à l’adoption des tortues

C’est une pratique assez récente que je souhaitais aborder avec vous de façon objective, afin de faire une synthèse de ses avantages et de ses inconvénients. Je sais par avance que mon petit article ne fera pas plaisir à tout le monde mais je jette un pavé dans la mare pour que vous puissiez intervenir auprès de vos organisations ou bien tout simplement en bas de cet article dans la partie dédiée aux commentaires.

Je voudrais tout d’abord exposer très brièvement les problèmes que l’on rencontre depuis quelques années et leur évolution.

Les tortues exotiques, un problème qui ne date pas d’hier

Historiquement, nous pourrions dire que le problème a commencé à naître dans les années 1950/1960, années durant lesquelles des fermes d’élevage spécialisées dans les tortues dites de Floride ont exporté des millions de juvéniles vers l’Europe. C’est à partir de là que le commerce de cette tortue à tempes rouge a débuté et avec les conséquences que l’on connaît sur l’environnement. Le constat est donc sans appel puisque aujourd’hui nous sommes face à une pollution de notre faune locale.

Cette expérience n’aura pas été suffisante pour les européens qui continuent encore aujourd’hui à importer des tortues exotiques destinées aux éleveurs atteint de collectionnite. C’est une maladie aux symptômes bien connus, qui rend les malades totalement irresponsables de leurs actes.

La collectionnite, une maladie humaine

Parce qu’aujourd’hui cette maladie a entrainé un premier bouleversement de notre écosystème avec la tortue de Floride et qu’aujourd’hui d’autres espèces bien plus dangereuses pour notre faune sont en train de s’installer sur notre territoire (Je vous parle de Chelydra serpentina, Macrochelys temmincki, Apalone ferox, Eurotestudo boettgeri, Testudo graeca…).

A cela on ajoute bien entendu les superbes tortues exotiques de type Centrochelys sulcata qui commencent à faire exploser les statistiques dans les centres d’accueil comme celui du Village des tortues de Gonfaron.

La maladie et les associations, une relation percutante

J’y viens et pour faire court je vais donner l’exemple de la FFEPT qui se nomme Fédération Française d’Elevage et de Protection des Tortues. Aujourd’hui cette fédération est essentiellement composée d’associations de terrariophiles et d’éleveurs.
– Alors comment peut-on parler de Protection des tortues avec un avis objectif quand on est un terrariophile amateur ?
– L’élevage des tortues est il une forme de protection ? Pour ma part quand je rencontre des Chelydra serpentina, des Trachemys scripta elegans ou des Testudo graeca en milieu naturel … je me dis bravo l’élevage, où est la protection ?

Mon article n’est pas une déclaration de guerre mais une simple critique d’un système qui ne marche pas.
Parce que les gens ne sont pas assez informés, sensibilisés et surtout responsables.

Les centres d’accueil ont donc commencé à se remplir de nouveaux envahisseurs. Et c’est là que les membres des associations de Protection et d’Elevage ont décidé pour le soi-disant bien être de leurs pensionnaires de distribuer les tortues accueillies, aux membres de l’association (et les espèces que personne ne souhaite aux non membres moyennant généralement une cotisation à l’association). L’intérêt individuel aura tout de même été un facteur déterminant dans la prise d’une telle décision.

Je suis d’accord sur le fait que les tortues seront bien mieux chez un particulier plutôt que dans un « camp de concentration ».

Subjectivement parlant je suis d’accord car la passion des tortues qui m’anime est très forte et donc je pense avant tout à leur bien être.

Objectivement parlant je suis en revanche totalement contre. Pour moi cette pratique va à l’encontre de la protection des animaux. Les tortues adoptées seront élevées, reproduites, données, relâchées dans la nature, vendues, échangées … bien que cela soit interdit mais pas contrôlé par l’association.
Par exemple nous avons un membre actif d’une association possédant un mâle Centrochelys sulcata qui se fait offrir une femelle par l’association (sans l’accord de la totalité des membres bien entendu) puis qui reproduit les deux tortues et distribue voir vend les naissances.

Que cela soit des donations, des ventes ou des échanges, la collectivité était face à un problème qui s’est multiplié et demain elle devra faire face à 200 problèmes parce qu’une association a donné une tortue sans vraiment pouvoir contrôler avec efficacité son devenir.

Le bien-être d’une tortue ou d’un membre d’une association doit-il primer sur le bien-être de la collectivité ?

Je vous laisse insérer un commentaire… que votre avis soit en adéquation ou aille à l’encontre de ma prise de position. Le débat est ouvert…
PS: le débat ne porte pas sur la vente, la donation ou les échanges … il concerne le rôle d’une association qui prétendra protéger les tortues.

Ajouter un commentaire à cet article

Comment insérer une photo dans le commentaire : Ici

48 commentaires “Quand les associations proposent à l’adoption des tortues”

  1. Lola la tortue :

    bonjour EMI je suis dans le même cas que toi j’ai récupéré une femelle et un mâle que l’on m’a donné Graeca je ne les laisse pas se reproduire ..j’ai déjà eu affaire à un Véto qui m’a fait des reproches mais tant pis je dis que je les aie depuis longtemps qu’elles étaient à mes parents et ça pourrait être vrai étant adolescente j’en ai eu que l’on ‘m’avait offertes par 2 fois des tortues achetées en poissonnerie ou animalerie depuis elles sont mortes faute de bonne maintenance c’était dans les années 1955 et on ne connaissait pas les terra, les lampes chauffantes…. alors ta question est très bonne que faire lorsque l’on en trouve ? chercher une association sur le Web mais ce n’est pas dit que ce soit positif ils en sont saturés ..et parfois les euthanasie , surtout les Graeca, les Hermann sans doute les garde t-on …mais on ne les mets pas ensemble à cause de l’Herpès Virus je crois que l’on peu en adopter pas + de 7…

    http://www.30millionsdamis.fr/actualites/article/386-detention-de-tortue-attention-a-la-reglementation/

  2. emi :

    Bonjour, intéresant votre point de vue, il n’y a pas de solution ‘facile’ et simple pour régler ces envahissements / lâchage en Europe je le crains.
    Mais comment faire autrement ? D’une manière pratique, face à l’urgence ?
    Je possède 2 greacas, qu’on m’a donnée, nées en France de la négligence des proprio qui les laissent se reproduire (sans vérifier les taxons), et – c’est ma faute – je les ai prise en pensant qu’elle ne nécessitaient pas d’autorisation. En fait si, grave, et même si elles ne sont pas directement issue de traffic, je comprends que ça va être coton à justifier. Néanmois, elles sont là, bien traités, in natura, elles grandissent, hibernent, et quand elles seront assez grandes je veillerais à ne pas les faire se reproduire : la sensibilisation a marché. Mais en attendant ? Comment on peut, nous particulier ou sous forme associative, sauver (les urgences), receuillir (les abandons ou sauvetages), maintenir et protéger, de manière pratique, sinon en ouvrant des zones d’acceuil et en sensibilisant chez les particuliers motivés ?

  3. Lola la tortue :

    re -Jeannette Ok des Graeca donc des tortues d’importation mais nées en France alors à ce que je constate l’adoption pour ces tortues là va se faire de plus en plus remarque ils vendent bien des tortues des Steppes c’est la même maintenance, alors tant mieux je suis contente pour elle….

  4. ROBERT :

    Bonjour. A l’attention de Lola la tortue.
    Ce sont des tortues grecques qu’elle va avoir. Elle est au courant de la maintenance et des 1ers signes à controler en cas de maladie. Ses tortues ont déjà hiberné,
    elles sont belles et en pleine santé. Elle a la liste de tout ce qu’elle peut leur donner et ce qui est formellement interdit pour leur bien-être. Elle en a jamais eu mais elle est très motivée. Elle a d’autre animaux et un très grand terrain. Elle a déjà fait le parc.

  5. Lola la tortue :

    bonjour Jeannette bravo je suis contente pour toi on va arriver à faire adopter des tortues le fait est qu’il faut toujours faire la demande avt d’avoir la tortue…mais qu’elle installe bien ses tortues elle risque d’avoir des visites de contrôle…. quelle espèce de tortues ? oui les parents différents pour la reproduction…

  6. ROBERT :

    je suis ravie. J’ai parrainé une jeune fille qui voulait des tortues.
    Je l’ai aidé à remplir son dossier de demande d’autorisation de détention et ce soir
    elle vient de m’envoyer un mail : sa demande est acceptée
    Je lui ai tout expliqué ce que je savais sur les tortues, et bien croyez moi je suis fière de moi. Elle est en règle et va pouvoir adopter 2 bébés tortues, de la même espèce, mais de
    parents différents.

  7. Lola la tortue :

    bonjour Mathieu oui je le conseille très souvent d’essayer de trouver un véto spécialiste des reptiles dans la région parisienne il y en a un , je peux dire son nom si ça peut servir à certaines Lionel SCHILLIGER j’ai son livre très détaillé et je l’ai contacté après le décès de ma tortue il m’a bien dit que c’était du à une insuffisance , d’un organe vitale foi, rein, mais pour être certain il aurai fallut lui amener… celui qui l’avait “soigné” se trompait lourdement et pourtant il était soi-disant un Véto des n.a.c.s, mais pour moi les tortues ne font pas parti des Nacs, elles ont toujours existé et les gens en ont toujours eu….maintenues plus ou mon bien….car pas d’informations, j’ai contacté une Véto pour parler d’une tortue que ma soeur avait trouvé … elle m’ adit comme ça: ces tortues là ils ne faut pas les garder, ON N’a pas le droit de les soigner….alors a qui faire confiance ….

  8. mathieu :

    c’est triste et j’ai eu la même expérience avec une sulcata le vétérinaire m’a pris 200 euro et la tortue est décédé peut de temp après ,je suis d’accord avec toi lola les refuges ne sont pas une solution .c’est pas parce qu’elle a eu une rinite chez toi quel n’en aura pas eu dans un refuge bien au contraire elle sont trop nombreuse par rapport a leur espace naturel.les vétérinaire ne savent pas réellement les soigné ou il faut en trouver un spécialiser .

  9. Lola la tortue :

    re Robert oui tu es une passionnée des tortues tout comme moi j’ai une installation pour elles où elles pourraientt se croire en liberté …surveillée je parle d’amende parce que j’ai un véto qui n’a pas su ou pas voulu soigner une de mes tortues (Graeca ) un mâle qui faisait de la retention d’eau (des édèmes) il est mort 10 jours après la visite et lui m’avait dit de revenir 12 j après la visite… il insistait pour me dire que ma tortue avait une otite je savais bien que ce n’était pas ça . pour son traitement il m’a vendu des vitamines et du calcium…quant on tombe sur des nuls pareils et conseillé par des Forums .. j’ai appris plus tard qu’il ne voulait pas soigner ma tortue car elle était importée (on me l’avait offerte, je ne pouvais la refuser), (il y a des refuges où on les fait disparaître) je l’ai eu pdt 5 ans .. il me parlait de gendarme, d’amende d’interdiction de les trimballer en voiture.

  10. ROBERT :

    Bonjour
    Toujours tres passionnee de tortues, j ai visite Solede puis Gonfaron et en Corse, je suis allee voir le parc de Cupulatta.
    C est pourquoi, je pense tres fort que c est facile de faire reproduire des tortues de memes especes et sous especes. Je connais bon nombre de personnes qui ont des tortues sans connaitre l espece et evitent d en parler de peur des represailles. Ce qui me gene c est que dès qu elles peuvent en avoir une deuxieme, elles les metten7t ensemble sans savoir si c est la meme espece. Et c est là, je crois que les
    associations, ou meme les adherents a ces associations pourraient les aider.
    Ca eviterai surement a ces associations de les recuperer quelques annees plus tard. Pourquoi ne pas prendre le probleme a la source. Faire reproduire des tortues d hermann . Incuber les oeufs a 33 degres pour obtenir des femelles et les distribuer aux personnes adherentes avec obligation d une visite chez un veterinaire 1 fois par an. Ca leur couterai pas plus cher que d en acheter une sur internet, sans savoir ce que c est, sans papier, ni d ou elle vient. Avoir un chat ou un chien est un budget, alors pourquoi pas une tortue. Pourquoi les personnes ramennent des tortues du Maroc ? Parceque en France c est presque impossible ou compliqué administrativement. Il y a des gens qui veulent juste une tortue, ils ont un grand jardin et n ont pas envie de les faire reproduire. Personnellement, je viens d en recueillir une, declaree, pucee, je suis allee la chercher dans un centre de recueillement a 700 km de chez moi. Les tortues importees finissent souvent sur un balcon ou meurent quelques semaines apres l importation

  11. mathieu :

    bonjour ,robert
    la tortue de floride a était introduit dans lacs et rivière français “”grâce est surtout a cause “”de la vente en animalerie .c’est pour cela que la seul façon de réintroduire des tortue d’espèce française et de faire de même d’autoriser la vente libre a prix compétitif avec une “”notice de maintenance “”obligatoire.si on flic trop les gens il vont préférer l’acheter sans papier donc sans inconvénient mais si vous leur expliquer et vous vendez une tortue dans sont pays d’origine il y a moins de risque d’erreur de maintenance ,de plus vous parler d’amende si on retrouve une tortue d’un particulier dans la nature se serait un peu le condamné trop vite , la tortue aurait pu très bien se sauvé toute seul comme un chien le ferait .

  12. Lola la tortue :

    re-Mathieu oui tout à fait …

  13. mathieu :

    SE sont les association ,qui font pressions sur les pouvoir public pour instaurer leur façon de pensé qui n’est a mon sens pas tout le temp la meilleur ,trop d’interdit tue l’interdit est créer du trafic ,les éleveur doivent rendre trop de compte au pouvoir public se qui fait monté les prix ,il faudrait simplifier l’élevage admirativement et cessez de mal protéger les espèces ,se n’est pas en gardant trois tortue dans un zoo qui lui a eu le droit de les acheter a un autre zoo ou qui vienne surement d’un prélèvement dans la nature pour “” sauvé une espèce “” .s’il n’avait pas de passionner il resterait plus beaucoup d’animaux sur cette planète .

  14. Lola la tortue :

    bonjour Jeannette Robert et oui entièrement d’accord, des gens bien intentionnée “élèvent des Graeca , mais que l’on ne peut relâcher en France elles peuvent contaminer les autres dont les Hermann par leur Herpès-Virus avec lequel elles vivent ….mais malheureusement les autres (Hermann une fois contaminées attrape des rhinites et très difficile à soigner… et puis pour les Graeca il faut des serres de vraies serres avec lampe chauffante elles craignent la pluie comme les Steppes…si vous allez à SOREDE dans le 66 l y a un refuge pour tortues ils ont des tortues de toutes sortes .

    http://www.lavalleedestortues.fr/fr/accueil

  15. ROBERT :

    bonsoir
    Pourquoi critiquer les associations qui se démmenent pour sauver les tortues, avec un minimum de moyen, de terrain et de personnel.
    Quand on voit le nombre d’œufs que peut pondre une tortue de terre, pourquoi ne pas faire reproduire des tortues de même espèces et sous-espèces. Il y en a plein dans les parcs et les centres. Au bout de 2 ou 3 ans, elles seraient relachées dans la nature. Les hermann hermanni dans une région de France, les hermann boetgerri dans une autre région, les grecques graeca dans une autre. Pour moi, ça ferait baisser les prix, voir arrêter les trafics. Les vrais passionnés de tortues seraient ravis de participer à la repopulation des espèces. Plus il y en aura et plus les prix baisseront. Avez vous déjà contacté des petits éleveurs pour les sensibiliser ? Vu les prix des tortues sur internet, trop de personnes font reproduire des tortues d’espèces différentes pour pouvoir vendre les bébés. Les associations devraient pouvoir placer des tortues chez des particuliers, moyennant le remboursement des frais vétérinaires et de puçage. Elles devraient remettre au nouveau propriétaire un livret de conseils et suivi et surtout le sensibiliser à ne pas mélanger les espèces. Je rêve peut-être, mais pour moi ce serai une solution. Voir ces petites têtes sortirent de leur coquille, c est magnifique, mais les relâcher dans la nature serait une plus grosse satisfaction. En informant la population que toutes ses petites tortues sont pucées et que leur prélèvement est passible d’une grosse amende, je pense que les amoureux des tortues iront les chercher dans les associations pour être en règle. Merci de m’avoir lu

  16. Lola la tortue :

    bonjour Mathieu oui je parfaitement d’accord avec toi mais je crois que c’est impossible déjà lorsque l’on achète un tortue d’Hermann on ne la trouve que chez un éleveur , déclaré en principe et même si après , celui qui achète la fait reproduire il faut déclarer les b.b. à la Préfecture bien sûr il y en a qui passe outre mais s’ils se font “choper “, il paie une très forte amende et risque qu’on leur confisque les tortues…

    http://graines-de-tortue.com/contents/fr/d49_legislation_sur_les_tortues.html

  17. mathieu :

    se que je voulais dire, c’est que si elle sont en voie de disparition c’est a cause des pouvoirs public qui interdise ou dissuade les gens d’acheter des tortue originaire de France,est favorise donc les trafic et la vente en animalerie de tortue étrangère compliquer a entretenir qui souvent finisse par mourir chez particulier dont on a pas expliquer leurs maintenance couteuse et peut commode ,on rend nos tortue vulnérable a cause d’espèce nouvel ,il faut faciliter les propriétaire de cistude d’Europe a faire de la reproduction et des propriétaire d’hermann ou varoise les reproduire a des prix moins onéreux se qui dissuaderais les gens d’acheter des tortue étrangère ,et qui diminuerais les trafique;et le ramassage .
    c’est la rareté qui fait le prix et les trafiques

  18. Lola la tortue :

    re Mathieu oui bien sûr , en tortues françaises aquatiques il y a la Cistude d’Europe espèce protégée si on en trouve il faut la remettre à l’eau (eau douce) quant aux tortues terrestres il n’ ya que la tortue d’Hermann ou Varoise (c’est la même chose) on en trouve dans le sud de la France , en Espagne, en Corse, en Sardaigne c’est pareil on n’a pas le droit de la ramasser .. , les tortues américaines dites de “Florid” ne sont plus relâchées mais des particuliers en adopte on les donne si on ne veut pas les relâcher , car elles se feront tuer par des gardes champêtres ou autres..

  19. mathieu :

    moi je pense qu’il faut favoriser la reproduction et la vente des tortue française qui ne dédommagera pas l’écho système si un propriétaire pas intelligent se débarrasse de c’est tortue (car les tortue française sont en voie distinction ) sa éviterait que les tortue de floride soit relâcher dans nos lac car moi protéger que les tortue française d’ailleurs les tortue de floride ne sont pas en voie d’extinction .

  20. Lola la tortue :

    bonjour Mathieu tout à fait d’accord avec toi mais je pense que les Hermann ne sont pas mieux traitées par les adoptants que les tortues ramenées d”Afrique du Nord on devrait accepter que les quelques tortues qui sont bien maintenues restent chez les particuliers….

  21. mathieu :

    on l’égalise a condition de contrôle très inconvénient les tortue Hermann ne nous étonnons pas des différent trafique ,la logique des animalerie est de vendre des tortue étrangère qui est peut contraignant administrativement ,ce sont les pouvoirs public est c’est association de bien pensant qui crée la rareté de ces animaux ,on parle des zoo regardant de plus près leur installation et le nombre de spécimens j’ai plus l’impression que se sont des vulgaire collectionneur et qu’il serait chez un particulier qui investie de l’argent pour le bien être de leurs animal.

  22. papy tortues :

    Il faut dire, aussi, que si les autorités, entre autres la DDCSPP suivrait cela de plus près, peut-être que ça éviterais, ce genre de problèmes…à voir!
    Pas facile à mettre en place, y réfléchir….

  23. Lola la tortue :

    bonjour Papy tortues oui bien sûr mais je pense que les Associations pour les tortues d’Hermann ,espèce protégée, ne suivent plus tellement la vie de leurs tortues en famille d’accueil”… un règlement doit être pris à la lettre par les ‘adoptants.. et pour les tortues étrangères, terrestres importées (Graeca, Sulcata toutes les espèces exotiques etc… elles ne devraient pas courir la nature ce sont ceux qui les ramènent qui les abandonnent la plupart du temps car ils n’ont aucune notion sur la maintenance… déjà la Convention de loi de Washington en 1975 a imposé un règlement sur les tortues de Floride qui détruisent l’éco-système depuis 2004 on n’en vend plus

  24. papy tortues :

    Vendeur, serte mais aussi, les associations puisque c’est d’ elles qu’ il est question et mettre en place un système de pénalisation pour les associations qui n’on pas suivi, l’adoption de plus près…

  25. Lola la tortue :

    bonjour Papy tortues oui tout à fait d’accord j’en parle dans le message suivant

  26. papy tortues :

    Vous dites qu’il faudrait laisser les tortues étrangères dans la nature, ne pas les adopter, soit mais ne serai-ce pas là le danger, car elle proliférerais et en conséquence, catastrophe écologique.
    Moi je pense qu’il faudrait plutôt, que les pros de la vente suivent de plus près les gens à qui ils vendent qu’ils déclarent aux autorités compétentes le nom de l’acheteur et si l’animal est retrouvé errant (il est sensé êtres pucé) imposer une grosse amende avec inscription sur une liste rouge où tout éleveur pourrais avoir accès afin de ne jamais revendre à ces gens et pour le cas où la personne veut s’en débarrasser, que le vendeur puisse là reprendre sans remboursement, je pense que cela en ferrais réfléchir plus d’un, avant d’acquérir une tortue, qu’en pensez-vous?

  27. Lola la tortue :

    bonjour Jeannette Robert je suis d’accord avec vous au sujet des tortues importées, j’en ia adopté 2 qui ont été trouvé (des sans papiers) et je ne peux pas avoir des Hermann totalement incompatibles avec les Graeca …oui on devrait les renvoyer dans leur pays mais c’est une question sanitaire je ne pense pas que celà se fera… Une Véto m’a dit un jour de ne pas ramasser ces tortues étrangères il faut les abandonner ça fat mal au coeur d’entendre ça , les Vétos n’ont pas le droit de les soigner… merci de votre commentaire …

  28. ROBERT :

    bonjour
    Je ne suis pas d accord avec vous. Heureusement qu’il y a ces associations qui recueillent toutes les tortues importées et saisies par les douanes ou abandonnées.
    On sait très bien que la plupart des tortues importées meurent dans notre pays.
    je pense qu’il serait préférable de faire de la prévention avant qu’elles arrivent sur notre territoire. Maintenant, pourquoi on ne renvoie pas toutes ces tortues importées par les douanes dans leur pays d’origine. On le fait bien pour des humains sans papiers.
    Il y a suffisamment d’avions qui vont dans leur pays. Il arrive un moment où toutes ces associations protectrices des tortues ne peuvent plus fournir en nourriture, vétérinaire etc… et je trouve très bien qu’elles distribuent à des personnes responsables ces tortues. Une personne agrée ne fera jamais accoupler des tortues d’espèces différentes. Il faut que les gens sachent ce qu’est une tortue hybride. Vous croyez que centralisées dans des parcs avec les inondations et les feux de forêts, elles sont plus en sécurité ? Je ne pense pas. Merci de votre attention. Cordialement Jeannette ROBERT

  29. Marine :

    Bonjour,
    Je suis depuis 15 ans l’heureuse “maman” de deux tortues de Floride et je regarde désormais pour en adopter une terrestre.C’est d’ailleurs en me renseignant sur le net que je suis tombée sur votre blog. La question soulevée est extrêmement judicieuse, d’autant plus qu’elle touche à peu près toutes les espèces animales présentées à l’adoption. Toutefois, comment les associations pourraient-elles assurer le suivi? Avez-vous des pistes? ça m’intéresse beaucoup.

  30. Lola la tortue :

    bonjour Desouche …je ne pense pas que l’on puisse stériliser des tortues en parler à un Véto ?.. castrer le mâle ? mais chez moi la meilleur solution …je sépare le mâle des femelles…

  31. desouches :

    bonsoir
    je viens de lire votre article et je suis assez d accord avec vous mais comme vous dites aussi ses tortues sont mieux chez des particuliers.
    y a t il pas la possibilitée de stéréliser ses tortues qui la je pense trouveront plutot des acquéreur passionnés plutot que des personnes qui ne cherche que la repro et qui font n inporte quoi
    cordialement

  32. Bruno G :

    Rendez vous sur le forum http://forum.cheloniophilie.com afin que l’on puisse vous aider d’avantage.

    Cordialement

  33. Geoffrey :

    J’ai fait l’acquisition de deux tortues boettgeri et graeca. les deux appartenaient a une même personne âgée de 88 ans et qui les possédait dans son jardin depuis une 40aien d’années pour la première et une 20aine d’année pour la seconde…

    l’adoption m’a été proposé par une association et je crois être tombé dans le piège…

    les tortues bien sur n’avaient pas de papiers légales – dès l’adoption je les ai fait pucer et les ai rentrer dans mon registre…

    aujourd’hui, et nous sommes encore en attente de réponse de la DDPP et de la DREAL…
    – il se peut que ces tortues me soient confisqués
    – il se peut que si je les garde c’est mon cheptel entier qui sera interdit de reproduction… ! à moins de faire stériliser les tortues…

    j’ai fait confiance à l’association dont je suis “jeune adhérant” et me voilà avec quelques soucis auxquels je ne sais répondre ! et auxquels je ne m’attendais pas.

    pour moi l’adoption s’était faite via l’asso, nous avons rempli bons de cession et j’ai reçu attestations de l’ancien proprio, je les ai fait pucer… et je pensais être en règle… mais non

    on m’a proposé cette adoption sans vraiment me dire les conséquences…

    que faire maintenant ?

  34. Bruno G :

    Malheureusement, cela n’est pas aussi simple. Il est possible d’acheter des Eurotestudo hermanni en toute légalité chez des éleveurs seulement le problème est l’importation de tortues exotiques qui s’hybrident ou peuvent transmettre des maladies.

  35. mat :

    Avant d’increminer les gens on pourrait plutot obliger les magasin d’animaux à vendre des tortues francaises d elevage et regler le probleme si les gens les relache et les tortue en france seraient plus en voie d’extinction

  36. PENNEC JOEL :

    joël.bonjour,je pense qu’il serait intéressant de faire participé quelques adhérents des assoications pour la réintroductions dans les milieux naturels des junéviles(èspèces determiné par FFEPT,car les personnes qui sont a jour dans leur AEA ou CDC s’investissent de nombreuses heures par jours,ce n’est pas pour faire n’importe quoi.la réintroduction pourrait être sous le contrôle des présidents d’associations assisté par la FFEPT,une fois tous les deux ou trois ans voir plus pour réintrodruire des tortues bien démarré d’un age de trois ans minimum.interdire la reproduction favoriserait les trafics crapuleux et rendrait la vie des associations plus vivante et gratifiante.

  37. Catherine :

    Je pense qu’il doit exister des solutions moins radical que le frigo, avez vous vu le prix d’une tortue? c’est énorme si l’ont commencait par le baisser elles n’auraient plus de valeur marchande et les vendeurs ne feraient plus de reproduction ni plus de contrebande. Et comme pour les chats la stérilisation serait une bonne chose ou pour tout adoptant une interdiction de reproduction. Je me suis porté volontaire pour l’adoption mais je ne vois rien venir que font les associations pourquoi aujourd’hui ne sépare t’on pas les femelles des mâles pour éviter les naissances

  38. Jacques :

    Je ne sais pas le nombre de visiteurs qui ont consulté ce post, mais il ne suscite pas beucoup de récations…
    Il est bon de parler, mais meilleur de se taire.
    En Corse on appelle cela l’OMERTA.
    Pour vivre heureux vivons caché !
    Ce sujet prouve que peu de personnes osent ou veulent aborder la question.

  39. Village :

    La loi du silence sur les registres “Entrées-Sorties” et les Certificats de detention que peu de personnes possédent …

  40. Tibbe :

    @robert
    Le problème , à mon avis, est que pour un Robert, qui fait les choses sérieusement il y a 100 individus qui font n importe comment. Les exemples des tortues de Floride est particulièrement significatifs , des tas de gens adoptent ces tortues, puis réalisent les soins nécessaires, sans compter qu elle est achetée pour des enfants et est relativement agressive. Elles sont donc relâchées dans la nature. Dans la région oú je me trouve on peut en voir partout, en forêt , en ville dans les parcs et jusque dans les complexes sportifs type aquaboulevard. Moi même, l acquisition de mes tortues terrestres s est faite n importe comment et aurait pu tourner au désastre si je ne m étais pas penché sur le problème pour devenir sérieux.

  41. Jacques :

    ADOPTION :
    Chapeau pour avoir osé porter ce débat.
    La procédure d’adoption avait plusieurs objectifs :
    1°) Soulager des Centres de Récupération « surchargés », conséquence de l’insuffisance de ces Centres sur un plan national.
    2°)Soulager les bénévoles de ces Centres qui assurent au quotidien les travaux de nourrissage et de soins et la recherche de subventions au travers de différentes actions .
    3°) Assurer un certain confort à ces animaux :
    Vie en camp de concentration et dont la promiscuité est source de propagation de maladies (rhinites, pneumonie, parasites…)
    Recevoir un peu d’attention voir d’affection, avoir une nourriture adaptée et une meilleure surveillance médicale.
    4°)Répondre à une demande
    5°)Limiter le nombre de prélèvements sauvages et les importations.
    6°) Freiner les ventes clandestines
    Quelles règles devaient être mises en place ?
    Sensibiliser et éduquer les futurs adoptants aux besoins de l’espèce.
    Ne pas donner de couples.
    Ne donner que des animaux contrôlés sur un plan sanitaire et des adultes « pucés »
    Le suivi et le devenir de ces animaux ne pouvait que difficilement se mettre en place…
    Il est certain que certains Centres, sous prétexte de sélection se sont un peu trop facilement débarrassés d’espèces non-conformes.
    Chaque action à ses dérives et ses détracteurs et ce n’est qu’a travers le dialogue que l’on pourra se mettre sur le droit chemin.

  42. Monsieur X :

    Bonsoir,
    Je suis l’instigateur de la caméra cachée diffusée sur le JT de 20H00 l’année dernière concernant le trafic des animaux sauvages, et notamment la testudo hermanni qui est la première victime de l’homme (touristes y compris), des incendies, et des chiens errants.
    Si rien n’est fait “concrètement” dans les 20 ans à venir, c’est une espèce de plus qui viendra s’ajouter à la 3ème extinctions des espèces qui a démarrée…
    La prolifération des forums et sites internet, liés à leurs petites annonces “non contrôlées” en seront une grande partie responsable !
    Commençons par nous responsabiliser sans nous cacher derrière un forum ou une association ( toutes ne sont pas aussi clean qu’elles veulent bien le laisser paraitre ), mettons en place des programmes de réintroduction, et nos petits enfants (vos petits enfants) auront encore la joie de voir des testudo hermanni sauvages dans leur biotope naturel…

    nota: Je suis un puriste passionné par la faune sauvage mais refusant tout anthropomorphisme et achat clandestin..

    Monsieur X

  43. Thierry :

    Bonsoir Bruno , je vous lis régulièrement avec attention . Il est faux de dire que la FFEPT ne s’occupe que d’élevage , beaucoup de ses articles sont consacrés aux tortues in natura et à leur protection . Je lis toujours avec un sourire les messages de ceux qui reprochent aux autres de posséder des tortues , qui en ont eux même , mais qui sont tellement raisonnables qu’ils ont le droit, eux , d’en posséder . Quant aux soi disant hybridations sur notre territoire , le problème ne se posera bientot plus , puisque nos espèces locales auront bientôt toutes disparues , sauf si … les groupes d’élevages font bien leur boulot . Groupes d’élevage souvent soutenus par la FFEPT . Sinon, pour les tortues abandonnées , si le placement ne vous convient pas il reste … le congélateur . Rapide et sans douleur , moins cher que la stérilisation .
    On ne peut pas être un ayatollah de l’élevage ou de la protection , les 2 doivent cohabiter et communiquer . D’ou le nom de la FFEPT , que je soutiens . La protection pure , c’est par exemple espérer convaincre les chinois de ne plus manger leurs tortues endémiques avant qu’il n’en reste plus une seule . C’est peine perdue , et je ne leur jette pas la pierre , nous l’avons fait avant eux pour d’autres espèces . J’espère avoir participé au débat , restons optimistes sur la responsabilité de beaucoup d’éleveur , amicalement , Thierry .

  44. Bruno G :

    Bonjour,
    Je vous lie et plusieurs infos sont intéressantes à décortiquer :
    – Classer les animaux de façon à ce qu’ils ne se reproduisent pas (je trouve cette information intéressante mais malheureusement difficilement contrôlable chez les particuliers).
    – Stériliser les animaux (C’est une informations à laquelle j’avais pensé et je n’ai malheureusement pas eut le temps de contacter L.Schiliger pour en savoir plus sur cette pratique (si elle existe)).

    Pour ce qui concerne le côté positif… contre le prélèvement dans la nature, je suis en partie d’accord théoriquement. Le problème est qu’avec de telles pratiques, vous multipliez un problème. Avoir des espèces comme la boettgeri dans la nature sur notre territoire c’est mettre en danger nos espèces (surtout via l’hybridation). L’homme déplace des espèces sans se soucier des conséquences. Je peux aisément comprendre que certaines personnes souhaitent élever des tortues exotiques mais je ne comprends pas pourquoi une association se dit de protection ou fasse partie d’une FFEPT qui au final s’occupe que de l’élevage.

    C’est un sujet à débat et c’est pour cette raison que je l’ai lancé.

  45. NIBAMA :

    Bonjour,
    Je suis bien d’accord avec notre rédacteur : oui pour l’adoption car il faut privilégier le bien-être de nos animaux, mais non à l’adoption sans conditions; certes la cotisation est un début de responsabilisation, mais insuffisante; vous ne pourrez jamais contrôler les actes de vos adhérents, et malheureusement beaucoup d’entre nous ne sont ni responsables ni raisonnables; nous trouverons toujours quelqu’un qui aura des reproductions et sera prêt à s’en débarasser moyennant quelques deniers.
    Je sais que ma proposition va faire sourire,coûte cher et n’est pas sans danger pour la vie de nos protégées, mais pourquoi ne pas stériliser nos animaux avant l’adoption, si c’est possible ???

  46. fabrice :

    Je suis d’accord avec robert, plus il y aura de passionné moins il y aura de prelevement dans la nature, regarder l’exemple des aquariophiles aujoud’hui il y a beaucoup de poissons issus d’elevage (discus, neons).Cordialement.

  47. ROBERT :

    bonsoir,
    Je ne comprends pas très bien votre position.
    Ca ne me choque pas qu’une association donne des tortues
    à un adhérent qui est en règle avec la loi et possède une
    autorisation de détention. Que ces passionnés fassent repro-
    duire des tortues de la même espèce, je trouve ça bien.
    Pourquoi vous dites que c est dangereux les boettgeri et les
    graeca pour la faune ?
    Je possède l’autorisation de détention mais pour avoir le
    certificat de capacité, c’est le parcours du combattant en
    Charente Maritime. Pourtant, je connais beaucoup de personnes dans mon entourage qui ont des tortues depuis bon nombres
    d’années et qui s’en occupent bien, mais c’est tellement
    compliqué de se faire régulariser qu’elles restent dans
    l illégalité. Pour moi c’est dommage. Car elles peuvent
    partager leur connaissance avec de nouveaux passionnés.
    Ceci est mon avis, mais je n’ai peut-être pas tout compris.
    Cordialement

  48. JULIE :

    Bonjour Bruno

    Une solution existe à mon avis:
    confier ces tortues saisies ou abandonnées aux particuliers qui souhaitent s en occuper MAIS!
    les classer toutes en U AVEC interdiction de reproduction!Je ne commenterai pas les souhaits de certaines associations et de FFEPT……

Contact Webmaster

Toute utilisation du contenu du site cheloniophilie.com sans autorisation écrite préalable du webmaster constitue une violation du droit d'auteur.