Vous êtes ici : Le monde de la tortue, voici le plus gros site sur les tortues. » Fiches » La fiche sur la tortue d’Aldabra : Dipsochelys elephantina

La fiche sur la tortue d’Aldabra : Dipsochelys elephantina

* Ordre : Chéloniens
* Sous Ordre : Testudinidae
* Famille : Geochelone
* Protection : Annexe II de la CITES

Répartition géographique

Découvertes en 1835 par Duméril et Bibron, la Dipsochelys elephantina, plus communément appelée Tortue géante des Seychelles ou Tortue géante d’Aldabra ne se trouve plus que sur certaines îles de l’archipel des Seychelles, dont l’atoll d’Aldabra (composé de trois îles : Grande-Terre, Malabar et Picard) transformé en réserve pour ces tortues. Autrefois très nombreuses dans la région (plus de 150 000 individus avaient été recensés dans les années 70), leur nombre a aujourd’hui été divisé par deux.

Tortue géante

Caractéristique de cette tortue

La Dipsochelys elephantina peut être considérée comme la plus grosse tortue terrestre avec un poids pouvant dépasser les 300 kg. La présence d’une nuchale, la forme de la carapace en forme de dôme très prononcé, permettent de la différencier de la tortue géante des Galápagos (Chelonoidis nigra). La couleur de sa peau varie du gris clair à l’ocre foncé selon la région (les tortues vivant en captivité tendent vers le gris, celles vivant en liberté vers l’ocre).

Le dimorphisme sexuel est très marqué avec la différence de taille, les mâles étant 20 à 30% plus gros que les femelles. En revanche la concavité du plastron n’est visible que chez les vieux mâles.

Mode de vie de Dipsochelys elephantina

Dipsochelys elephantinaUne des particularités de cette espèce, est de boire par les narines dans les flaques d’eau de l’île. C’est de là que lui vient son nom de Dipsochelys, boit par les narines.

Les tortues sont très actives le matin lorsqu’il ne fait pas encore trop chaud : elles mangent et s’accouplent, puis lors des fortes chaleurs de l’après midi elles se mettent à l’abri pour faire une sieste qui durera jusqu’au soir où elles ressortent quelques fois.

Toute fois ce comportement est observé si les conditions de vie le permettent. Sur l’île de Grande terre où les conditions de vie sont plus dures : moins de nourriture et plus de tortues, les tortues suivent un schéma de vie légèrement différent. Lors de leur activité du soir, elles s’endorment dans les zones où la nourriture est présente afin de pouvoir manger le matin avant d’aller se réfugier dans la végétation épaisse pour se protéger des rayons du soleil. Sur cette île la mortalité des tortues est beaucoup plus importante et les survivants atteignent rarement le même poids que sur les autres îles.

Les tortues mangent principalement du "tortoise tuff", composés de végétaux ras qui sont abondant sur l’île après la saison des pluies mais qui se raréfies avec le saison sèche, conduisant à la mort de nombreux individus trop faibles pour se déplacer vers une zone où il reste encore de quoi se nourrir.

Reproduction de cette tortue terrestre

Chez cette espèce, l’accouplement est beaucoup moins violent que chez les autres tortues géantes mais les mâles sont quand même bruyants lors des accouplements. La ponte des œufs a lieu de juillet à novembre (avant la saison des pluies).

Une dizaine d’œufs de 80g environ seront pondus, puis après une incubation d’environ trois mois (voire plus selon la météo), de jeunes tortues d’environ 30g verront le jour mais très peu atteindront l’âge adulte. Les rats et les crabes sont les principaux prédateurs de ces nouveaux nés qui doivent aussi compter avec la rudesse du climat (sécheresse) et les pièges de l’île.

Protection de la tortue des Seychelles

La Dipsochelys elephantina est classée à l’annexe II de la CITES, malgré cela ces tortues sont menacées par les ouragans et les raz-de-marée qui peuvent décimer toute la population d’une des îles en un instant. Depuis les années 90 la Seychelles Isaland Foundation s’occupe de la surveillance et du maintien de ces tortues en essayant de la réintroduire sur d’autres îles des Seychelles mais l’organisation de ces réintroductions laissant à désirer, le repeuplement de l’archipel des Seychelles n’est pas pour tout de suite.

Voir les photos de l’espèce Dipsochelys elephantina

Ajouter un commentaire à cet article

Comment insérer une photo dans le commentaire : Ici

2 commentaires “La fiche sur la tortue d’Aldabra : Dipsochelys elephantina

  1. Lola la tortue :

    bonjour Guy les b.b. tortues en sortant de l’oeuf mangent ensuite la coquille, c’est riche en calcium ….c’est de ça que tu veux parler ?

  2. guy :

    je le photo d un tortue terrestres blanche qui mange les oeuf sur son cocuille il y a un emant

Contact Webmaster

Toute utilisation du contenu du site cheloniophilie.com sans autorisation écrite préalable du webmaster constitue une violation du droit d'auteur.