Vous êtes ici : Le monde de la tortue, voici le plus gros site sur les tortues. » Fiches » La fiche sur la tortue aquatique : Graptemys pseudogeographica (Gray, 1831)

La fiche sur la tortue aquatique : Graptemys pseudogeographica (Gray, 1831)

Il existe deux sous espèce de Graptemys pseudogeographica que nous allons traiter dans cet article.

Caractéristiques et répartition de Graptemys pseudogeographica

La Graptemys pseudogeographica se distingue par deux sous-espèces : la G.p. pseudogeographica et la G.p. kohnii. On rencontre cette sous espèce dans le sud des Etats Unis sur les cours d’eau Nord du Mississippi. Elle occupe surtout les grands fleuves et leurs affluents.

– Graptemys pseudogeographica pseudogeographica (Gray, 1831)

Graptemys pseudogeographicaHabitat : On la trouve principalement dans les grandes rivières et mares, mais aussi dans les bayous, les méandres, les lacs, les étangs, les marécages, les forêts noyées et de temps en temps dans les marais. Elles préfèrent les eaux avec des courants lents.

La dossière : La couleur de la dossière varie entre le brun, le vert olive voir le noirâtre avec des taches sombres encadrées par des lignes jaunes. Sur ses écailles pleurales, on distingue des formes ovales jaunes et des taches sombres. La particularité de cette sous espèce est qu’elle peut ne pas avoir ces fameuses taches sombres d’où le nom anglais False Map Turtle. Les bords de l’arrière de sa carapace peuvent être en dents de scie. Elle possède aussi, quand elle est juvénile, des épines dorsales assez prononcées.

Le corps : Elle possède un trait en forme de J ou de boomerang au dessus de l’œil, les traits sont plus fins. Les Graptemys pseudogeographica pseudogeographica ont la peau brune, olive à noire avec de fines lignes jaunes sur leurs jambes, queue, menton et cou qui sont plus prononcées au niveau de la tête. L’œil peut être jaune clair, blanc ou vert, traversé par une barre sombre.

Le plastron : La couleur va d’un blanc crème à un jaune plus sombre. Au niveau des graphismes, ils sont plutôt simples délimitant par des traits verts à noirs les écailles du plastron, certains peuvent ressembler aux motifs de la Graptemys geographica (motifs de cartes de géographie) qui s’estompent en grandissant.

Différence mâles/femelles :

Tortue de sexe mâle : ile n’atteignent que 15 cm de plastron et possèdent trois longues griffes sur les pattes avant. Le cloaque est plus éloigné de la carapace chez le mâle.

Tortue de sexe femelle : Elles peuvent atteindre les 27 cm et donc avoir une masse corporelle plus importante allant jusqu’à 1.8kg, la tête est plus large que chez les mâles, le cloaque plus rapproché.

Graptemys pseudogeographicaGraptemys pseudogeographicaGraptemys pseudogeographica

– Graptemys pseudogeographica kohnii (Gray,1831)

Très semblable à son homologue la Graptemys pseudogeographica pseudogeographica, on rencontre cette sous espèce aussi dans le sud des Etats Unis sur les cours d’eau sud cette fois ci du Mississippi. Elle tire d’ailleurs son nom anglais de sa localisation Mississippi Map turtle.

Graptemys pseudogeographicaHabitat : On la trouve principalement dans les grandes rivières et mares, mais aussi dans les bayous, les méandres, les lacs, les étangs, les marécages, les forêts noyées et de temps en temps dans les marais. Elles préfèrent les eaux avec des courants lents.

La dossière : Les caractéristiques sont les mêmes que la Graptemys pseudogeographica pseudogeographica la couleur de la dossière varie entre le brun, le vert olive voir le noirâtre avec des taches sombres encadrées par des lignes jaunes. Sur ses écailles pleurales, on distingue des formes ovales, jaunes et des taches sombres. Les bords de l’arrière de sa carapace peuvent aussi être en dents de scie. Elle possède aussi, quand elle est juvénile, des épines dorsales assez prononcées.

Le corps : Son iris est blanc sans ligne médiane noire contrairement à son homologue. Un trait de couleur claire contourne l’œil et se prolonge vers l’arrière du cou.

Le plastron : Le plastron est orné de graphismes assez esthétiques ce qui fait son succès et est plus modelé que celui de la Graptemys pseudogeographica pseudographica.

Différence mâles/femelles : Même différence que sa congénère Graptemys pseudogeographica pseudogeographica.

Graptemys pseudogeographicaGraptemys pseudogeographicaGraptemys pseudogeographica

Ajouter un commentaire à cet article

Comment insérer une photo dans le commentaire : Ici

5 commentaires “La fiche sur la tortue aquatique : Graptemys pseudogeographica (Gray, 1831)”

  1. Martine :

    Bonjour…je possède une graptemys kohnii…cela fait seulement un mois que je l’ai et je voudrais savoir après combien d’années ou de mois on sait si c’est un mâle ou une femelle. Merci.

  2. Lola la tortue :

    bonjour Miel Pops non ce n’est pas normal ta tortue fait une mycose (sorte de champignon) as tu une lampe chauffante UVA et une lampe UVB (fixation du calcium ou une suele qui fait les 2 si oui ? as tu une plage située à 30cm au-dessous de la lampe ou des lampes , pour les soins badigeonne de Bétadine :flacon jaune qui contient du liquide rouge en vente en Pharmacie et mets la à sécher pdt une vingtaine de mn sous une lampe chauffante (bureau ou autre )et après remets la dans l’eau.change ton eau as tu un bon filtre ?

  3. Miel Pops :

    Bonjour ma tortue (graptemys pseudogeographica kohnii) a perdu une de ses écailles et à la place maintenant c’est marron, est ce normal ??

  4. Bruno G :

    Rendez vous sur le forum http://forum.cheloniophilie.com afin que l’on puisse vous aider d’avantage.

    Cordialement

  5. ardhuin :

    bonjour, j’ai 2 tortues de l’especes suivante gratemys pseudogéographica je voudrais savoir si elles sont carnivores ou herbivores merci d’avance.

Contact Webmaster

Toute utilisation du contenu du site cheloniophilie.com sans autorisation écrite préalable du webmaster constitue une violation du droit d'auteur.