Vous êtes ici : Le monde de la tortue, voici le plus gros site sur les tortues. » Fiches » La fiche sur les tortue du genre Graptemys

La fiche sur les tortue du genre Graptemys

Nous allons traiter dans cet article de Graptemys ouachitensis, Graptemys sabinensis, Graptemys barbouri, Graptemys caglei, Graptemys nigrinoda, Graptemys ernsti, Graptemys pulchra, Graptemys flavimaculata, Graptemys gibbonsi et Graptemys oculifera.

– Graptemys ouachitensis (Cagle, 1953)

Graptemys ouachitensisCaractéristiques et répartition : En anglais on les nomme les Ouachita turtle. Cette tortue comme son nom l’indique a été découverte dans la rivière Ouachita d’où le nom de celles-ci. La Graptemys ouachitensis se trouve plutôt au nord de cette rivière.

Habitat : Elle vit dans les rivières boueuses, limoneuses, sablonneuses avec une végétation dense.

La dossière : Sa dossière est de couleur marron/vert olive avec des tâches noires sur les pleurales en plus de graphismes ternes et orangés les épines dorsales à l’arrière sont noires.

Le corps : De taille moyenne, avec une peau dans les mêmes tons que la dossière avec des bandes jaunes/orangées. Elle possède une marque de type rectangulaire de grande taille juste derrière l’œil. De plus, contrairement à sa cousine la Graptemys sabinensis, on observe deux autres taches rondes de chaque coté de l’œil dans les tons jaune clair et ainsi que sous la mâchoire inférieure. Enfin, elle possède un trait dans l’iris.

Le plastron : Il est de couleur jaune-blanc, avec des dessins noirs comme les autres espèces (cartes de géographie) et des bandes plus sombres qui délimitent les écailles du plastron. Ces graphismes sont présents lorsqu’elles sont juvéniles et s’estompent avec le temps.

Différence mâles/femelles :

Tortues de sexe mâles : petits, ils ne dépassent pas les 14 cm de plastron, la carène de la dossière est plus développée, Les griffes sont plus développées, surtout la troisième.

Tortues de sexe femelles : elles peuvent atteindre les 24 cm

Graptemys ouachitensisGraptemys ouachitensisGraptemys ouachitensis

– Graptemys sabinensis (Cagle, 1953)

Graptemys sabinensisCaractéristiques et répartition : La Graptemys sabinensis est une moyenne à grande tortue. Cette tortue se trouve principalement dans la Sabine River (d’où son nom) qui délimite la frontière entre les Etats du Texas et de la Louisiane et qui est localisée au sud de la grande Ouachita River. Cette tortue se trouve aussi dans beaucoup de courants d’eau connectés à la Sabine River. Les mâles peuvent atteindre les 13 cm de plastron tandis que les femelles atteignent généralement les 20 à 23 cm.

Habitat : Elle vit dans les rivières boueuses, limoneuses, sablonneuses avec une végétation dense.

La dossière : Sa dossière est de couleur marron/vert olive avec des tâches noires sur les pleurales en plus de graphismes ternes et orangés. Les épines dorsales à l’arrière sont noires.

Le corps : Tout comme la Graptemys ouachitensis, elle est de taille moyenne, avec une peau dans les mêmes tons que la dossière avec des bandes jaunes/orangées Elle se différencie par ses deux tâches circulaires jaunes sur le sommet de la tête, derrière les yeux. Ces tâches sont beaucoup plus petites chez la Graptemys sabinensis que chez son homologue la Graptemys ouachitensis. De plus, elle possède dans son cou de fines bandes claires rejoignant l’œil.

Le plastron : Il est aussi de couleur jaune-blanc, avec des dessins noirs toujours comme les autres espèces (cartes de géographie) et des bandes plus sombres qui délimitent les écailles du plastron. Ces graphismes sont présents lorsqu’elles sont juvéniles et s’estompent avec le temps.

Différence mâles/femelles : Idem que pour sa cousine Graptemys ouachitensis, le mâle est bien plus petit que la femelle et possède une troisième griffe assez longue.

Graptemys sabinensisGraptemys sabinensisGraptemys sabinensis




– Graptemys barbouri (Carr et Marchand, 1942)

Graptemys barbouriCaractéristiques et répartition : Cette tortue est plutôt grande pour une Graptemys car elle peut atteindre 33cm pour les femelles tandis que les mâles, eux, atteignent 13 cm. On la trouve dans trois des Etats du sud-est des Etats-Unis (Alabama, Géorgie et Floride). Son nom est dédié à Thomas Barbour, zoologiste américain d’où le nom anglais : Barbour’s Map Turtle.

Habitat : Elle aime les eaux claires et peu profondes avec des endroits où la végétation est dense (mousse, arbres morts, pierres). Malheureusement étant sujette à la pollution et au ramassage, elle fait l’objet de raréfaction.

La dossière : Sa couleur varie du brun noir à olivâtre, elle présente des taches jaunâtres à blanches qui forment un dessin régulier ou en forme de C sur ses pleurales et marginales. Ses marginales arrière sont en dents de scie comme la plupart des Graptemys. On observe que lorsqu’elle est juvénile, elle possède des épines dorsales noires au niveau des 2 ème, 3 ème et 4 ème vertèbres. La face intérieure des marginales se caractérise par des tâches foncées.

Le corps : Cette tortue possède une mâchoire très large. La peau est marron foncé à noire avec des lignes jaunes sur les membres et des lignes jaunes et noires sur la tête qui est elle même striée par des traits blancs. Sur son menton on peut observer un dessin ressemblant à un V ou un U dont la pointe du V fait face à la partie frontale de la tortue.

Le plastron : Il est jaune pâle avec des traits noirâtres sur les sutures transversales.

Différence mâles/femelles :

Mâles : Il possède une tâche jaune assez large qui borde chaque oeil, il conservera ses épines dorsales noires à l’;âge adulte tandis que celles de la femelle auront tendance à disparaître.

Femelles : Elles ont la particularité d’avoir une tête plus large que les mâles et possèdent des épines dorsales beaucoup plus marquées chez la sub-adulte.

– Graptemys caglei (Haynes et McKnown, 1974)

Graptemys caglei Caractéristiques et répartition : Il s’agit de la plus petite des Graptemys, cette tortue ne dépassera pas les 21 cm. On sait très peu de choses sur son mode de vie et ses accouplements. C’est une espèce menacée d’extinction et par conséquent protégée. On la localise surtout dans l’Etat du Texas dans les rivières Guadalupe et San Antonio, ainsi que dans les petits ruisseaux aux alentours.

Habitat : Elle vit dans les étangs boueux et calcaires mais apprécie tout autant les cours d’eau rapides.

La dossière : Elle est plutôt plate et plus large au niveau du postérieur. Toujours comme chez certaines des Graptemys, les marginales arrière sont en dents de scie. On retrouve sur la dossière des dessins, de couleur plus claire que le reste de la carapace. Ce sont des dessins dans les tons jaunâtres, des dessins type "tourbillons". Elle possède des épines dorsales assez sombres. Les marginales inférieures ont quant à elles des traits assez épais de couleur crème.

Le corps : Appelée aussi Green Map Turtle, sa couleur principale est le vert mais peut aller du vert olive au vert-marron. Sa tête comme les membres est foncée mais marquée de nombreuses bandes jaune-crème et noires bien visibles. Elle est plutôt petite et se prolonge avec un bec un peu pointu, au dessus on peut voir des bandes en forme de S ou croissant autour des yeux. On distingue trois bandes jaune-clair entre les yeux, d’autres bandes sont sous les yeux, et quatre bandes contournent la mâchoire et enfin une dernière marque le menton . Des bandes longitudinales jaunes modèlent de façon éclatante le cou et la gorge.

Le plastron : Son plastron est de couleur jaune-clair voir crème et se caractérise par de larges bandes gris-foncé à noires qui délimitent les différentes écailles ventrales.

Différence mâles/femelles :

Mâles : Les épines dorsales sont plus foncées et plus longues

Femelles : Leur dossière est plus arrondie que celle des mâles

Graptemys caglei

– Graptemys nigrinoda nigrinoda (Cagle, 1953)

Graptemys nigrinoda nigrinoda Caractéristiques : La Graptemys nigrinoda se compose de deux sous espèces : La Graptemys nigrinoda nigrinoda et la Graptemys nigronoda delticola. On la localise en Alabama et dans le Mississippi dans la rivière Alabama notamment ainsi que ses affluents. La Graptemys nigrinoda nigrinoda est plus commune et plus largement répartie que son homologue.

Habitat : Elles vivent essentiellement dans les cours d’eau lents à fonds vaseux et sablonneux.

La dossière : La carapace est olivâtre à noire avec des motifs circulaires ou semi circulaires de couleur jaune orangé sur chaque pleurale et chaque marginale.Ses pointes vertébrales, très prononcées sont de couleur noire. C’est la seule Graptemys dont les marginales sont aussi dentelées et les épines dorsales sont aussi prononcées (plus larges que longues).

Le corps : La peau est plutôt noirâtre avec des bandes jaunes assez épaisses sur tous les membres. La tête est étroite et fine et se prolonge avec une mâchoire et un nez assez plats. A l’arrière de chaque oeil on peut observer un dessin jaune en forme de Y. Des bandes jaunes rejoignent les orbites.

Le plastron : Le plastron est couleur crème voir jaune parfois teinté de rouge. On retrouve les mêmes graphismes noirâtres que sur celui de la Graptemys pseudogeographica kohnii. Des motifs de cartes de géographie très marqués. Deux petits cercles ornent les deux pectorales. Le dessin du plastron des Graptemys nigrinoda nigrinoda est moins développé (il n’occupe qu’un tiers du plastron) que celui des Graptemys nigrinoda delticola.

Différence mâles/femelles : Mis à part la taille et le dimorphisme sexuel, on ne distingue pas de différences importantes entre le mâle et la femelle.

Graptemys nigrinoda nigrinoda

– Graptemys nigrinoda delticola (Cagle, 1954)

Graptemys nigrinoda delticolaCaractéristiques : Elle se trouve en Alabama seulement, dans les cours d’eau qui mènent au bord du Golfe du Mexique.

Habitat : Elles vivent essentiellement dans les cours d’eau lents à fonds vaseux et sablonneux.

La dossière ;: La carapace est olivâtre à noire avec des motifs circulaires ou semi circulaires de couleur jaune orangé sur chaque pleurale et chaque marginale. Ses pointes vertébrales sont très prononcées et de couleur noire. C’est la seule Graptemys dont les marginales sont aussi dentelées et les épines dorsales sont aussi prononcées (plus larges que longues).

La tête : La peau est plutôt noirâtre avec des bandes jaunes assez épaisses sur tous les membres. La tête est étroite et fine et se prolonge avec une mâchoire et un nez assez plats. A l’arrière de chaque oeil on peut observer un dessin jaune en forme de Y mais moins accentué que chez la précédente espèce. Des bandes jaunes rejoignent les orbites. Cette sous-espèce possède plus de noir au niveau de la tête que sa fausse jumelle la Nigrinoda.

Le plastron : Le plastron est couleur crème voir jaune parfois teinté de rouge. On retrouve les mêmes graphismes noirâtres que sur celui de la Graptemys pseudogeographica kohnii. Deux petits cercles ornent les deux pectorales. Celui des Graptemys nigrinoda delticola est plus développé que celui des Graptemys nigrinoda nigrinoda car il occupe les deux tiers du plastron.

Différence mâles/femelles : Mis à part la taille et le dimorphisme sexuel, on ne distingue pas de différences importantes entre le mâle et la femelle.

Graptemys nigrinoda delticola

– Graptemys ernsti (Lovich et McCoy, 1992)

Graptemys ernsti Caractéristiques et répartition : On trouve peu d’informations sur cette sous-espèce. La Graptemys ernsti ou Escambia Map turtle se trouve dans la rivière Escambia en Alabama mais aussi dans toutes les rivières qui se jettent dans la baie du Golfe du Mexique. Ancienne sous-espèce de la Graptemys pulchra. Cette tortue a été nommée Ernst en l’honneur du Dr Carl Ernst de l’Université George Mason.

Habitat : Elle occupe les rivières à eaux profondes avec un fond sablonneux ou couvert de petits graviers.

La dossière : Il s’agit d’une dossière assez bombée avec une carène assez importante se prolongeant par un postérieur en dents de scie. Les pleurales sont larges et de couleur olive à vert foncé. Chez les adultes on ne trouvera qu’une épine dorsale noire ou foncée qui longera la colonne vertébrale. L’ensemble de la dossière se caractérise par des couleurs foncées : vert foncé à marron foncé. Les écailles dorsales sont délimitées par des traits de couleur encore plus sombre. Les marginales sont aussi de couleur marron à vert-olive et possèdent une seule barre jaune.

Le corps : C’est une tortue qui possède trois tâches bien distinctes de couleur vert sur le sommet et les cotés de la tête qui a elle même une dominance vert foncé à brun. Ces taches donnent l’impression que cette tortue porte un masque. Les bandes au niveau du cou sont épaisses.

Le plastron : Il est de couleur crème avec des bandes ou taches sombres s’étendant le long des écailles ventrales. Même particularité que ses congénères Graptemys, elles s’atténueront en grandissant. On constate aussi que chez les deux sexes, le plastron restera plat.

Différence mâles/femelles :

Mâles : Ils atteignent les 12/13 cm tandis que les femelles sont bien plus grandes et atteignent les 30cm.

Femelles : Une tête et une mâchoire bien plus importantes que les mâles.

Graptemys ernsti Graptemys ernsti Graptemys ernsti

– Graptemys pulchra (Baur, 1893)

Graptemys pulchra Caractéristiques et répartition : La Graptemys pulchra ou Alabama Map Turtle vit dans l’Etat de l’Alabama mais aussi s’étend nord-ouest de la Géorgie. Elle ressemble de près à la Graptemys gibbonsi, seuls quelques détails les différencient. C’est une espèce rare et protégée.

Habitat : Cette tortue vit dans les eaux profondes à très faible courant, les rivières paisibles sont également ses endroits favoris.

La dossière : Elle est plutôt brune, avec des épines dorsales bien développées. Elle est aussi mise en valeur par le noir des épines dorsales qui contrastent avec le reste de la carapace.

Le bord de la carapace est légèrement en dents de scie. Au niveau des pleurales et marginales, on trouve des motifs carrés et ronds jaunâtre à orangé encadrés par des traits très fins noirs. Le bord des marginales est quant à lui de couleur crème à blanc.

Le corps : Sa tête est plus large que celle des autres Graptemys et elle est marquée d’une tâche couleur crème à olivâtre qui passe entre les deux orbites et fait le tour de chaque œil formant une sorte de Y lorsqu’on regarde au dessus et qui ensuite rejoint la mâchoire, la peau du cou. Elle possède aussi une mâchoire supérieure aplanie et un nez saillant. Le reste de la peau est marron à brun avec des traits jaunes plus ou moins épais.

Le plastron : Il est jaune toujours orné par des bandes noires assez fines qui délimitent les écailles ventrales.

Différence mâles/femelles : Idem que son homologue la Graptemys Ernsti

Graptemys pulchraGraptemys pulchraGraptemys pulchra

Graptemys Flavimaculata (Cagle, 1954)

Caractéristiques et répartition : La Graptemys flavimaculata ou Yellow Blotched Map Turtle se distingue par ses taches jaunes sur chaque écaille de la dossière. Elle vit surtout dans la rivière Pascagoula en Louisiane et dans le Mississippi. C’est une petite espèce, protégée elle aussi car en voie de disparition dans le Mississippi.

Habitat : Tout comme la Graptemys ouachitensis , elle vit dans les rivières boueuses et sablonneuses mais aussi dans les cours d’eau modérés à rapides.

La dossière : La dossière possède des épines dorsales très prononcées. Ses marginales postérieures sont dentelées et sont ornées de barres de couleur orange ou des motifs semi-circulaires. La carapace est olive à brun clair en couleurs, avec chaque écaille dorsale marquée par une tâche jaune ou orange brillante. La forme de cette tache varie d’une barre à un demi-cercle, ou un cercle complet. Ceci constitue la particularité majeure de cette espèce.

Le corps : Sa tête étroite se prolonge avec un bec assez plat qui contrairement aux autres Graptemys n’a ni crochet, ni encoche sur la mâchoire supérieure. La peau est olive colorée avec des raies jaunes. Un triangle, un rectangle ou une tache jaune se trouve de part et d’autre de l’oeil qui se rejoignent par une bande de même couleur mais deux fois plus large que les autres traits. En général des raies jaunes peuvent être trouvées sur la tête, le cou, les pattes et la queue : cette couleur jaune domine l’ensemble de cette espèce d’où son nom anglais de Yellow Blochted Turtle (littéralement Tortue jaune tachetée)

Le plastron : Le plastron est couleur crème ou de couleur très clair, avec des bandes noires s’étendant le long des sutures qui s’effaceront avec l’âge.

Différence mâles/femelles :
Mâles : les épines dorsales noires sont une caractéristique majeure des mâles adultes et des sub adultes, mais sont moins considérables chez les femelles.

– Graptemys Gibbonsi (Lovich et McCoy,1992)

Caractéristiques et Répartition : On la trouve principalement dans la rivière Pascagoula d’où son nom anglais The Pascagoula Map Turtle. Mais aussi dans la Rivière Pearl et dans les nombreux affluents à ces rivières dans l’Etat de Louisiane aux Etats-Unis. Cette tortue porte le nom de Gibbonsi d’après le Dr J. Whitfield Gibbons de l’Université de Géorgie.

Habitat : elle vit dans les cours d’eau boueux et les ruisseaux rocheux où elle s’installe afin de lézarder. Les femelles préfèreront une eau plus profonde.

La dossière : Elle est bombée et possède une carène développée mise en valeur par une bande noire au dessus de la colonne vertébrale. De plus, les trois premières épines dorsales sont assez bien prononcées. Toutes ses marginales sont ornées par des taches de couleur orangé en forme de C ou de croissant. Quant à ses écailles dorsales, elles sont olivâtres voir même marron avec une coloration des sutures moins marquée que sur les espèces précédentes. La partie inférieure des marginales est de couleur crème à jaune clair avec tout de même une bande plus sombre suivant les sutures.

Le corps : Sa peau est brune à verte avec de larges bandes jaunâtres très accentuées au niveau du cou mais moins au niveau des autres membres. Entre ses deux orbites, on peut observer une forme rectangulaire olivâtre, ainsi que deux autres taches en forme de Y sous les yeux cette fois-ci.

Le plastron : Il varie du jaune pale à l’orange clair. Tout comme les espèces précédentes, son plastron possède de larges bandes délimitant les écailles ventrales.

Différence mâles/femelles :
Femelles : possède une tête plus grosse et une mâchoire plus large.

– Graptemys oculifera (Baur, 1890)

Graptemys oculifera Caractéristiques et répartition : Considérée comme la plus belle des Graptemys, elle ne peut être confondue avec aucune autre tortue grâce à ses "bagues" ornant chaque écaille de sa dossière c’est pourquoi elle est appelée Ringed Map Turtle (littéralement la tortue baguée, annelée). C’est une petite espèce, les femelles atteignent 22 cm. On la trouve dans la rivière Pearl dans les Etats de Louisiane et du Mississippi et dans les cours d’eau voisins. C’est aussi une espèce en voie d’extinction donc protégée.

Habitat : Elle vit dans les courants rapides aux fonds sablonneux et vaseux.

La dossière : Elle est de couleur vert-olivâtre avec sur chacune de ses pleurales un dessin marqué jaune-orangé, une sorte de cercle ou bague. L’arrière de ses écailles vertébrales, en particulier les trois premières nous présente des dents de scie apparentes. C’est une tortue très similaire à celle à la Graptemys flavimaculata, sauf qu’elle a un anneau jaune autour de chacune de ses écailles plutôt que d’une tâche mais la couleur de base brun, olivâtre est la même. Les marginales sont constituées de dessins jaunes en demi-cercle et leurs bords se caractérisent par un motif jaune sous forme de L.

Le corps : La tête est assez petite et son nez est relativement plat. Sa peau est plutôt foncée et toujours comme ses congénères marquée par de nombreux motifs jaunes qui font penser aux cartes de géographie. A l’arrière de ses yeux on peut distinguer différentes formes plus claires : ronds ou rectangles. Entre, une bande jaune assez large. Les yeux sont jaunes traversés par un trait noir.

Le plastron : Petit plastron jaune à orangé orné de lignes horizontales.

Différence mâles/femelles : Idem que les sous espèces précédentes : taille, tête, mâchoire, griffes…

Graptemys oculiferaGraptemys oculifera Graptemys oculifera

Eaulire

éférences :
– Encyclopédie “Toutes les tortues du monde” B.Devaux.
www.graptemys.com
– wikipédia

Ajouter un commentaire à cet article

Comment insérer une photo dans le commentaire : Ici

2 commentaires “La fiche sur les tortue du genre Graptemys”

  1. b :

    je souhaite reçevoir la newsletter Graptemys ouachitensis
    merci

  2. axel148 :

    merci beaucoup pour cette mine de renseignement
    plus que précieux
    site plus qu’indispensable pour bien connaitre nos amie
    à carapaces .

Contact Webmaster

Toute utilisation du contenu du site cheloniophilie.com sans autorisation écrite préalable du webmaster constitue une violation du droit d'auteur.