Vous êtes ici : Le monde de la tortue, voici le plus gros site sur les tortues. » Fiches » Fiche sur Kinosternon flavescens (Agassiz, 1857)

Fiche sur Kinosternon flavescens (Agassiz, 1857)

Taxonomie :

Règne : Animalia
Classe : Reptilia
Ordre : Testudines
Famille : Trionychoidea
Genre : Kinosternon
Espèce : flavescens
Autres noms : Yellow mud turtle, tortue de boue jaune

Statut :

Les menaces pour Kinosternon flavescens sont nombreuses : captures, prédation, mortalité hivernale ou pendant la migration du nid à l’eau, infertilité, dragage et construction de barrages (notamment le long du Mississippi et dans l’Illinois), agriculture, diminution des nappes phréatiques, etc. Alors qu’elle vivait auparavant dans des zones assez vastes, son habitat se réduit maintenant à quelques ilôts dans différents Etats des USA.

Kinosternon flavescensDe plus le taux de survie des oeufs et des nouveau-nés serait de seulement 19% environ (Iverson, 1991).

Distribution et habitat de cette tortue du genre Kinosternon

On retrouve Kinosternon flavescens dans divers Etats d’Amérique du Nord : Nouveau-Mexique, Oklahoma, Nebraska, Kansas, Arizona, Colorado, Utah, Texas, sud des Etats-Unis, ainsi que dans le bassin du Rio Panuco de Veracruz, au Mexique. Elle est moins présente dans le tiers oriental des Etats Unis.

Kinosternon flavescens a été observée dans les fossés, les marais, les marécages, les grandes flaques d’eau, les étangs, les lacs et les cours d’eau lents aux fonds sableux ou vaseux, avec et sans végétation. On la retrouve surtout dans les vallées, près des cours d’eau permanents ou temporaires, mais on peut aussi la rencontrer en altitude. Elle évolue également dans des endroits où l’on trouve du sable fin, ce qui lui permet de creuser à une profondeur suffisante pour hiberner.

Description de cette tortue

Kinosternon flavescens est une tortue mesurant une quinzaine de cm à l’âge adulte (jusqu’à 16,5cm).

Sa dossière est de couleur jaune à olive. Le plastron varie du jaune au brun et est pourvu de deux charnières mobiles permettant à la tortue de fermer chaque extrémité séparément. La gorge, les côtés de la tête et le cou sont gris, avec des nuances jaunes. Le dessus de la tête est gris ou brun. Les mâchoises sont grises à jaunes, et peuvent porter de petites taches plus sombres.

La tête est de taille moyenne avec un museau légèrement en saillie. 2 paires de barbillons sont situés sous la mâchoire inférieure.
L’oeil est jaune, et l’iris barré d’une tache sombre.




Moeurs et comportements de l’espèce

Kinosternon flavescens est une tortue diurne, crépusculaire et aquatique. Dans son milieu naturel, elle n’hésite pas à quitter l’eau pour se nourrir ou changer d’étang, de lac ou de rivière, si la pièce d’eau dans laquelle elle vit se tarit.

On la retrouve souvent en train de se prélasser au soleil.
Kinosternon flavescens quitterait les zones aquatiques à la fin du mois de Juillet pour commencer l’estivation. Elle s’enfouit alors dans le sol. Cette espèce hiberne jusqu’au printemps, mais l’hibernation peut durer plus longtemps si les conditions climatiques ne se prêtent pas à son réveil. Elle peut ainsi rester en sommeil pendant deux ans (Rose 1980). Quelques spécimens ont été observés pendant l’hiver dans l’eau, mais ce nombre est extrêmement faible (Christiansen et Bickham, 1989).

Tortue aquatiqueL’activité de cette espèce au cours de l’année dépend de sa situation géographique, elle dure 183 jours du 15 avril au 15 Octobre au Nouveau-Mexique (Christiansen et Dunham, 1972), 140 jours dans l’Oklahoma (Mahmound 1969), 100-128 jours à partir de fin avril à mi-Juillet, puis à nouveau à partir de mi – à fin août à Septembre ou Octobre, dans le Missouri et l’Iowa (Christiansen et al 1985; Johnson, 1987).

Lorsqu’elle est dérangée ou en cas de fort stress (menace), Kinosternon flavescens émet une forte odeur de musc provenant des glandes qui sont situées de chaque côté de son corps.

Le mâle Kinosternon flavescens a parfois des comportements agressifs. Lardie (1983) suggère qu’il s’agit d’un exemple de sa territorialité, avec le mâle dominant défendant les petits espaces aquatiques (approvisionnement en nourriture disponible) et toutes les femelles y vivant.

Cette espèce est très sensible à la prédation. Ses principaux prédateurs sont notamment le serpent à groin occidental (Heterodon nasicus), mais également plusieurs espèces de mouffettes, ainsi que les ratons laveurs et les petits rongeurs (John B. Iverson).

Kinosternon flavescens est une tortue dont l’espérance de vie est d’une quinzaine d’années.

Kinosternon

Alimentation :

Kinosternon flavescens est principalement carnivore. Son régime comprend des insectes (notamment coléoptères), des vers, des écrevisses, des grenouilles, des escargots, des poissons, des crevettes, des limaces, mais également des sangsues, des têtards, et d’autres insectes aquatiques ainsi que des invertébrés. Elle se nourrit aussi de végétaux et de matière morte en décomposition.

Elle se nourrit aussi bien sur la terre que dans l’eau. Au début du printemps, son alimentation se compose principalement de crevettes qu’elle trouve dans les eaux peu profondes des étangs. Tortue au tempérament fouisseur, elle ne dédaigne pas les vers et les larves, même en période hivernale.

Reproduction :

La maturité sexuelle du mâle Kinosternon flavescens intervient à 5-6 ans (8-9cm). Chez les femelles, elle intervient à 4-6 ans environ (8 à 12cm) (Mahmoud, 1967 ; Christiansen et Dunham, 1972 ; Long, 1986 ; Iverson , 1989, 1991).

La parade nuptiale se déroule généralement dans l’eau, bien que des accouplements aient été observés en milieu terrestre. Elle a lieu en mai, avec des pics dans la première moitié de Juin.

Dans son habitat naturel, les pluies de printemps incitent Kinosternon flavescens à commencer la nidification. Celle-ci a lieu entre mai et août dans la végétation clairsemée, généralement sur les versants exposés au sud, à des profondeurs de 17 à 23 cm sous la surface du sol (Iverson, 1990).

Kinosternon flavescens creuse des nids dans le sol près des sources d’eau, y dépose ses œufs, mais contrairement aux autres espèces qui quittent le nid directement après avoir pondu, cette espèce y reste un certain temps (période variant de quelques heures à plus d’un mois, selon les individus). Ce comportement s’expliquerait par l’instinct de protéger les oeufs des prédateurs. Des observations ont également montré que les femelles urinent sur leurs nids en période de sécheresse afin d’optimiser le taux d’éclosion des oeufs.

Dans une étude menée de 1981 à 1988, les femelles flavescens ont été observées en train de s’enfouir dans le sable (juin), puis de creuser leur nid en utilisant leurs pattes postérieures avant d’y déposer leurs œufs.

Les œufs (de 1 à 6, mais plus souvent 2 à 4) sont elliptiques, et mesurent de 24,0 à 28,5 mm de longueur et de 13.5 à 16.5 mm de largeur. Ils éclosent en automne.
Certains nouveau-nés quittent alors le nid et passent l’hiver dans les habitats aquatiques, mais, certains plans d’eau gèlent pendant l’hiver, la plupart des bébés attendent le printemps dans des terriers sous le nid avant de sortir pour rejoindre les milieux aquatiques au printemps. Le fait d’attendre le printemps augmente les taux de survie des nouveau-nés.

La carapace des nouveau-nés mesure de 21 à 30 mm et la largeur équivaut à près de la longueur. Elle est légèrement carénée.

Fiche écrite par Céline (Forum)

Article sur l’élevage de Kinosternon flavescens

Ajouter un commentaire à cet article

Comment insérer une photo dans le commentaire : Ici

Un commentaire “Fiche sur Kinosternon flavescens (Agassiz, 1857)”

  1. b :

    je souhaite reçevoir la newsletter Kinosternon flavescens merci

Contact Webmaster

Toute utilisation du contenu du site cheloniophilie.com sans autorisation écrite préalable du webmaster constitue une violation du droit d'auteur.