Vous êtes ici : Le monde de la tortue, voici le plus gros site sur les tortues. » Fiches » La fiche sur la tortue :Manouria emys (Schlegel & Müller 1844)

La fiche sur la tortue :Manouria emys (Schlegel & Müller 1844)

La tortue forestière asiatique ou Manourira emys (anciennement appelée Geochelone emys) est la plus grande tortue peuplant l’Asie, elle ressemble beaucoup à la Centrochelys sulcata. Cette tortue tient son nom anglais de “tortue à six pattes” car elle possède de gros ergots derrière les cuisses, ce qui peut donner cette impression de six pattes. A l’état sauvage, on la trouve en Asie c’est à dire en Birmanie, Chine, Inde, Sumatra, Bornéo, Cambodge, Laos, Malaisie, Thaïlande et Vietnam entre autres. Elle a un goût particulier pour les zones humides comme les forêts et prés d’un cours d’eau.

On compte deux sous espèces de la Manourira emys : la Manouria emys emys et la Manouria emys phayrei plus grande que la première.

Manouria emys

A l’âge adulte, elles peuvent atteindre les 40 cm, mais pour certaines d’entres elles, cela peut aller jusqu’à plus de 60 cm. Leur espérance de vie est d’environ 30 ans.

Elles sont considérées comme des tortues primitives.

Description de Manouria emys

Dossière : Elle varie du brun foncé au noirâtre, les carènes sont très prononcées, soit de couleur foncée ou soit de couleur claire mais délimitent clairement les écailles entre elles. Les écailles vertébrales sont plus larges que longues et aussi larges que les costales. Les plaques pygales et marginales arrières sont assez dentelées.

ManouriaConcernant la forme générale de la dossière, on constate qu’elle est plutôt plate ce qui fait ressortir le côté « carré » de celle-ci.

Plastron : Le plastron de la Manouria emys est large, les gulaires sont peu développées et généralement sont caractérisées par des rainures. Les pectorales sont séparées par une suture bien marquée. En ce qui concerne la couleur de celui-ci, il est souvent brun verdâtre. Les écailles anales sont en forme de V.

Membres, queue, cou : Elle possède 2 gros ergots derrière les cuisses, ce qui lui a valu son nom anglais de tortue à six pattes. Les pattes montrent de grandes écailles proéminentes.

ManouriaTête : Taille de la tête modérée , grands os frontaux , bec non crochu. Tout comme les membres elle est de couleur brune.

Juvéniles : Ils sont brun jaunâtre avec carènes de couleur brun foncé.

Tortue de sexe mâle et de sexe femelle : Le dimorphisme sexuel est peu visible, il y a souvent peu de différences même en taille. Les mâles ont la queue un peu plus épaisse. La différence la plus importante est dans les cris poussés notamment lors de l’accouplement.

Sous-espèces :

Manouria emys emys (Schlegel & Müller 1844) : est de couleur brune et a une taille qui varie entre 40 et 50 cm . Contrairement à son homologue, les plaques pectorales ne se rejoignent pas au niveau de la suture centrale et sont plutôt triangulaires, on constate une concavité des costales qui est peu profonde ainsi que des écailles marginales arrondies.

Manouria emys phayeri (Blyth 1853) : est plutôt de couleur noire et peut atteindre 60cm. Ses plaques pectorales se rejoignent à la suture centrale et sont carrées.

Il n’y a pas ou peu de concavité au niveau des costales. Ses écailles marginales sont peu ou voir pas du tout arrondies.




Distribution et habitat de Manouria emys

Manouria emysOn localise la Manouria emys en Birmanie, Chine, Inde, Sumatra, Bornéo, Cambodge, Laos, Malaisie, Thaïlande et Vietnam.

Le territoire de Manouria emys emys s’étend de la péninsule de la Thaïlande à la Malaisie, Sumatra et Bornéo.

La Manourira emys phayrei est localisée plus en Inde, Birnanie et Thaïlande occidentale.

Mode de vie de cette tortue terrestre

Cette tortue qui aime particulièrement le climat tropical où il fait chaud et humide toute l’année à savoir 20°C en hiver et 30°C en été, vit dans les forêts humides (climat de moussons), dans les broussailles près des cours d’eau. Malgré le fait que ce soit une terrestre, elle adule l’humidité et l’eau. C’est aussi une tortue héliophobe : elle craint le soleil c’est pourquoi elle préfère les lieux frais et obscurs comme les forêts.

Manouria emysLa Manouria emys est herbivore: herbe, légumes, fruits, des jeunes plantes, mais aussi quelques petits invertébrés et amphibiens de temps en temps.

La tortue asiatique semble avoir d’autres méthodes de communication que d’autres tortues. Les mâles poussent de petits cris et ont un comportement agressif pour décourager les rivaux de faire la cour aux femelles. Le mâle fait la cour à la femelle en lui donnant un coup puis en la fixant. Il sort et étire complètement sa tête sans la lâcher du regard.

Lorsqu’elle pond, c’est la seule tortue qui va prendre soin de ses œufs. En effet, la femelle va le faire en surface dans un nid construit avec des feuilles, détritus et terre, la femelle utilise ses pattes arrières pour faire cet amas et peut pondre jusqu’à 50 œufs à l’intérieur de cela. Elle s’assoit sur ou près du nid pour le protéger des prédateurs et intrus. Pendant l’incubation naturelle, elle travaillera les parties externes du grand nid. Puis après trois semaines de surveillance, elle abandonnera les œufs.

Protection de l’espèce

Elle est protégée par l’annexe 2 de la Convention de Washington.

Cette espèce est lourdement exploitée par l’homme pour l’alimentation et les remèdes médicinaux. Sa disparition vient aussi du déboisement des forêts où elle vit.

Article écrit par Eaulire




Ajouter un commentaire à cet article

Comment insérer une photo dans le commentaire : Ici

7 commentaires “La fiche sur la tortue :Manouria emys (Schlegel & Müller 1844)”

  1. Lola la tortue :

    bonjour toto … merci

  2. toto :

    toto aime

  3. mika :

    http://www.sound-radio.fr

  4. Lola la tortue :

    merci Thomas

  5. thomas :

    super comme site

  6. Lola la tortue :

    merci t, en effet très bon +-site avec beaucoup de réponses intéressantes

  7. laveron :

    cc merci !

Contact Webmaster

Toute utilisation du contenu du site cheloniophilie.com sans autorisation écrite préalable du webmaster constitue une violation du droit d'auteur.