Vous êtes ici : Le monde de la tortue, voici le plus gros site sur les tortues. » Fiches » Indotestudo forstenii, la tortue de Forsten (Schlegel & Müller)

Indotestudo forstenii, la tortue de Forsten (Schlegel & Müller)

Dans le précédent numéro de la gazette des tortues nous avions traité de l’espèce Indotestudo elongata. Je voudrais vous rappeler que le genre Indotestudo se décompose en trois espèces qui sont réparties sur l’Asie du sud-est: Indotestudo elongata (Blyth, 1853), Indotestudo forstenii (Schlegel & Müller, 1845), et Indotestudo travancorica (Boulenger, 1907).

Indotestudo forsteniiClassification

  • Classe : Reptilia
  • Ordre : Testudines
  • Sous-ordre : Cryptodira
  • Famille : Testudinidae
  • Genre : Indotestudo
  • Espèce : Indotestudo forstenii
  • Nom commun : La tortue de Forsten ou Tortue des Célèbes

Description de cette tortue

Morphologiquement très proche d’Intotestudo elongata,  Intotestudo forstenii est toutefois de taille plus petite avec environ 30 cm pour les mâles adultes et 25 cm pour les femelles, et un poids moyen de 2,5kg à l’âge adulte. On notera que les femelles ont une carapace généralement plus large et arrondie. Les mâles ont une longue et large queue et un plastron légèrement creux. L’extrémité de la queue de la tortue de Forsten comprend un petit crochet en kératine.

Sa carapace a une couleur jaune beige à brun caramel voire légèrement verdâtre avec des marques noires nettement délimitées et réparties sur chaque plaque de la dossière. Sur le plastron, les taches sont relativement importantes sur les plaques abdominales et parfois sur les pectorales également. On remarquera qu’il y a parfois des petites stries et des petites taches sombres sur la tête. Comme chez sa cousine Indotestudo elongata, les narines de cette tortue deviennent roses pendant la saison de reproduction. Les juvéniles ont généralement une dossière presque entièrement noire avec seulement les sutures de chaque écaille beige.

Indotestudo forstenii peut avoir une nucale présente ou absente. « Lorsqu’une nucale est présente, elle est courte, large à l’arrière, avec les bords concaves ou convexes » (Cf : Encyclopédie Toutes les tortues du monde).

Mais la principale différence entre Indotestudo forstenii et Indotestudo elongata est la longueur de la suture inter-humérales par rapport à la suture inter-pectorales comme illustré ci-dessous.

Indotestudo elongataIndotestudo forstenii

Répartition et habitat de la tortue de Forsten

Indotestudo forsteniiConcernant son aire de distribution, la confusion est grande. Certains prétendent qu’on la retrouve en Inde et d’autres en Indonésie. Alors on retrouve effectivement une tortue dans le sud-ouest de l’Inde et elle est similaire à Indotestudo forstenii, mais est en réalité une espèce à part entière qui se nomme Indotestudo travancorica. Et c’est seulement sur l’île de Célèbes (appelé également Sulawesi) que l’on retrouve Indotestudo elongata.

On la retrouve dans les milieux de type forestiers et les collines rocheuses où l’humidité oscille entre 60 et 80% avec une chaleur moyenne de 26,5°C à l’année et une très faible variation mensuelle (max 28°C / min 26°C). On notera que c’est une région volcanique avec un très fort relief et cette espèce se retrouve jusqu’à 500 m d’altitude.

Mode de vie de Indotestudo forstenii

C’est une tortue qui vit davantage au crépuscule et à l’aube car sa morphologie lui permet d’avoir une excellente visibilité avec une faible luminosité.

Cette tortue est omnivore et plutôt opportuniste. Son régime alimentaire est composé de fruits, de légumes verts, de vers, de limaces et éventuellement de charognes.

Sa reproduction est très proche d’Indotestudo elongata (voir fiche sur la tortue à tête jaune).

Indotestudo forstenii

Protection

Cette espèce est inscrite en Annexe II B de la CITES, signifiant ainsi que cette espèce pourrait être en danger si son commerce n’était pas étroitement contrôlé. La réalité montre cependant que les populations diminuent fortement en milieu naturel pouvant ainsi mettre en danger cette espèce. En effet elle est prélevée et exportée pour la consommation et l’élevage en captivité.

Crédits photos :
http://turtleconservancy.org/
http://www.biolib.cz/
http://www.chelonia.org/

Ajouter un commentaire à cet article

Comment insérer une photo dans le commentaire : Ici

Contact Webmaster

Toute utilisation du contenu du site cheloniophilie.com sans autorisation écrite préalable du webmaster constitue une violation du droit d'auteur.