Vous êtes ici : Le monde de la tortue, voici le plus gros site sur les tortues. » Fiches » La fiche sur la tortue aquatique : Pseudemys nelsoni (Carr, 1938)

La fiche sur la tortue aquatique : Pseudemys nelsoni (Carr, 1938)

Famille : Emydidae
Genre : Pseudemys

La Pseudemys nelsoni ou Pseudémyde de Nelson est une tortue d’Amérique du Nord et fait partie des tortues dites « tortues de Floride ».
Le genre Pseudemys comprend jusqu’à ce jour 8 espèces (dont une se décomposant en 4 sous- espèces) réparties entre les côtes est et sud-est des Etats-Unis. Ce sont des tortues qui sont peu farouches avec les humains contrairement à d’autres espèces.
Certaines peuvent atteindre jusqu’à 40 cm de plastron. La couleur majoritaire est vert foncé. Elles se distinguent les unes des autres grâce aux motifs de leur carapace et leur peau qui font penser à des hiéroglyphes d’où leur autre nom «tortues hiéroglyphes». Cela fait aussi penser à l’autre appellation des tortues du genre Graptemys : « turtle map » à cause des motifs que l’on peut trouver dans les cartes de géographie lors de l’étude du relief notamment.

Description de Pseudemys nelsoni

-La dossière : La forme de la carapace et du corps est très similaire à celle des tortues du genre Trachemys : un corps assez aplani sur la partie antérieure de la dossière puis qui devient plus haut à l’arrière.

La Pseudemys nelsoni a la dossière de couleur noir avec des traits de couleur marron, rouge ou orangé sur ses pleurales et marginales. Sa carapace est arquée avec des vertébrales convexes. Celle-ci devient très foncée avec le temps, pouvant aller jusqu’au noir intense. Sa deuxième pleurale se caractérise par une bande verticale de couleur clair (voir orangé à rouge vif) qui forme un Y à l’envers et qui divise cette écaille en deux. La dossière est très bombée mais est aussi connue pour son épaisseur. Les biologistes croient que si celle-ci est en forme de dôme épais c’est pour échapper aux attaques des alligators. L’examen de ces carapaces montre souvent des marques de dents, preuve d’attaques échouées par des alligators.

Cette espèce ne possède pas de carène à l’âge adulte.

Une barre rougeâtre est représentée sur chaque marginale. On trouve aussi des demi-cercles foncés le long des sutures des écailles qui disparaîtront avec l’âge.

Pseudemys nelsoniPseudemys nelsoni

– Le plastron : Le plastron est toujours très coloré de rouge ou orange voir même couleur corail sans motifs ou avec des motifs autour des sutures chez les juvéniles mais qui disparaîtront au fil des années. Cependant, on trouve quelques spécimens ayant un plastron jaune très clair voir même blanc. Il est généralement sans tache et de couleur uniforme.




– Membres, queue, cou : La queue et la peau sont d’une couleur noir intense avec des bandes jaune pâle longitudinales et parallèles. Les pattes postérieures sont très palmées par rapport à d’autres espèces, ce qui fait d’elle une excellente nageuse. Ses pattes antérieures quant à elles sont caractérisées par de très longues griffes peu communes chez les autres genres.

Pseudemys nelsoni

– Tête : On distingue la Pseudemys nelsoni de ses congénères grâce à sa flèche assez épaisse et jaune sur le dessus de la tête qui atteint les narines. Les traits jaune pâle qui ornent celle-ci ne sont pas fins, mais assez larges en comparaison des autres espèces. Sa tête est le plus souvent noire et se prolonge avec un nez relativement plat. Elle possède une encoche importante sur son bec supérieur qui fait penser à une dentition.

tortue de FloridePseudemys nelsoni

– Les juvéniles : Quand elles sont petites, les Pseudemys nelsoni ont la dossière qui varie de couleur, pouvant être jaune et vert clair avec quelques taches noires ou bien avec dessins orangés, jaunes ou noirs en forme de petits ocelles qui disparaîtront eux aussi avec l’âge. Les juvéniles ont un plastron de couleur orange ou rouge vif, d’où son nom de «Tortue à ventre rouge» avec des petits motifs en forme de demi-lune. Avec le temps le plastron acquiert une couleur jaune.
Concernant le régime alimentaire, les juvéniles sont très carnivores mangeant le plus souvent les petits insectes.

– Différence mâle/femelle : Les mâles Pseudemys nelsoni sont plus petits que les femelles, mais ont les griffes des pattes antérieures plus longues. Leur queue est aussi plus longue et beaucoup plus large.
Le cloaque se situe plus vers l’extrémité de la queue tandis que pour les femelles celui-ci se trouve proche des fémorales. Le dimorphisme sexuel n’est vraiment visible que vers les 3-5 ans de la tortue ou à partir de 10 cm. Le mâle sera reconnaissable plus tôt que la femelle.

Caractéristiques et répartition de cette tortue

Pseudemys nelsoniOn trouve l’espèce Pseudemys nelsoni au sud-est des Etats-Unis, de la pointe de la péninsule de la Floride jusqu’au sud de la Géorgie ainsi qu’autour du chef-lieu d’Apalachicola (estuaire et lagune situés sur la côte ouest de la Floride). C’est une tortue plutôt grande qui peut atteindre les 38 cm mais en général, elle tourne autour des 27 à 30 cm. La Pseudemys nelsoni est appelée en français la Pseudémyde de Nelson. Son nom anglais «Florida red belly» signifie «Tortue au ventre rouge de Floride» dû au fait que son plastron soit souvent de teinte rouge.

Habitat et mode de vie de la Pseudémyde de Nelson

Elle peuple les mares, étangs, lacs, marécages, marais et ruisseaux bordés de mangrove mais aussi dans les cours d’eau lents, et parfois même dans l’eau saumâtre. Cette espèce diurne qui aime beaucoup les plantes aquatiques, se choisira un lieu où la végétation est dense et luxuriante mais où elle aura aussi de bons endroits pour prendre de très longs bains de soleil toute l’après midi pour sa carapace bien épaisse. Elle s’insole sur des rondins ou des nattes flottantes de végétation.

Janv Fev Mars Avr Mai Juin Juil Aout Sept Oct Nov Dec
T° MIN 11 12 14 17 20 22 23 23 22 19 14 12
T° MAX 21 22 24 27 30 32 32 32 31 28 24 22
T° EAU 17 18 20 23 27 29 30 30 29 26 21 18

En observant ce tableau, on peut voir que le climat subtropical de la Floride permet à cette tortue d’être active toute l’année. L’été est chaud et humide avec des courtes et fortes pluies, l’hiver est chaud et sec tandis que le printemps et l’automne sont doux mais humides.
Elle a un régime alimentaire très varié, se nourrissant d’insectes, de mollusques mais surtout de plantes aquatiques. Cette tortue est omnivore mais à l’âge adulte son alimentation sera composée en grande majorité de végétaux.
C’est une tortue très sociable et peu farouche, elle s’adapte très bien à la présence de ses congénères notamment certaines tortues du genre Trachemys et autres Pseudemys. De plus, le fait qu’elle soit peu craintive nous permet donc de pouvoir l’observer aisément dans son milieu naturel en Floride contrairement à d’autres espèces qui fuient à l’approche d’une présence humaine.

Pseudemystortue noir et jaune

La reproduction/accouplement de cette espèce a lieu toute l’année, grâce au climat de Floride (vu ci-dessus). Cependant les pontes n’ont lieu qu’entre début juin et fin août. Dans le milieu naturel, les femelles ont deux pontes par année qui peuvent contenir jusqu’à 30 œufs maximum chacune. Les œufs ont une longueur qui varie entre 23 et 44 mm. L’incubation en milieu naturel varie entre 60 et 75 jours.

Le genre Pseudemys a la particularité d’avoir des femelles qui pondent parfois leurs œufs dans les nids des alligators, ceci permet aux œufs (quand ils ne se font pas manger) d’être protégés par cet autre reptile. Ce comportement a plusieurs avantages potentiels pour les tortues : les nids d’alligators fournissent la température stable et l’humidité adéquate tant pour les œufs de la tortue que pour les œufs d’alligator qui protègent ses propres œufs. Cependant, mettre des œufs dans un nid d’alligator est risqué, certaines tortues y laisseront leurs vies.

Protection de Pseudemys nelsoni

Les prédateurs de cette espèce sont les hommes qui profitent de la sociabilité de cette tortue mais aussi les ratons laveurs, les oiseaux… Les plus grands prédateurs restent les alligators qui ont une préférence pour les jeunes Pseudemys nelsoni.

Pseudemys nelsoni

Fiche de Eaulire

Ajouter un commentaire à cet article

Comment insérer une photo dans le commentaire : Ici

6 commentaires “La fiche sur la tortue aquatique : Pseudemys nelsoni (Carr, 1938)”

  1. Fanny Guillamet :

    Bonjour,

    J’ai adopté une tortue Pseudémys Nelsoni que ses anciens propriétaires ne voulaient plus. Elle est adulte et assez grosse. Sa carapace doit faire 15 cm de long. C’est le premier hiver que je passe avec elle. Actuellement l’eau de son aquarium ( 120 litres ) est à 22 degrés. Elle a l’air en forme mais elle ne mange pas beaucoup et cela m’inquiète. Quelqu’un peu t-il me dire si son comportement est normal? Je lui donne du poulet cru et de grosses crevettes. Elle ne semble pas aimer les végétaux, j’ai déjà essayé mais elle n’y touche pas. Je ne sais rien de sa vie passée, ses anciens propriétaires l’ont donné à mon père qui lavait sa voiture… est-t’il possible qu’elle ai hiverné dans le passé?
    Je vous remercie pour les réponses que vous pourrez me donner.

  2. b :

    je souhaite reçevoir la newsletter Pseudemys nelsoni

  3. Lola la tortue :

    bonjour Bournigault … et bien ils se trompent chez moi on n’en trouve plus, ou alors ce sont des tortues importées de Belgique ou du Portugal… chez des particuliers, mais certainement pas en animalerie…où l’on ne trouve que des tortues de Chine ou d’Afrique qui vivent à l’année en aquarium comme les Pélomedusa … voici un lien qui peut te renseigner…

    https://www.cheloniophilie.com/Fiches/Pelomedusa-subrufa.php

  4. Bourigault Marie :

    Ah pourtant sur certains site il dise que certaines tortues de Floride sont toujours en vente dans certaines animalerie .. Et celle de CHine et d’Afrique peuvent-elles vivre dans un bassin ou c’est obligatoirement dans un aquarium ?

  5. Lola la tortue :

    bonjour Bourigault Marie tu veux acheter une tortue Pseudémys Nelsoni? et bien on n’en trouve plus en France, elles sont interdites à la vente depuis 2004….toutes les tortues Américaines dites de Floride ne se trouvent plus dans les animaleries… seulement des tortues de Chine ou d’Afrique que l’on élève en aquarium…

  6. Bourigault Marie :

    Bonjours , peut-on en avoir une? est ce que c’est une espèce non “domestique” ? Si oui où peut-on les en acheter une ?

Contact Webmaster

Toute utilisation du contenu du site cheloniophilie.com sans autorisation écrite préalable du webmaster constitue une violation du droit d'auteur.